Horaires des bibliothèques universitaires : de nouvelles mesures

Afin de s’adapter au rythme de vie des étudiants, les bibliothèques universitaires seront désormais ouvertes plus tard le soir et les week-end.

Horaires des bibliothèques universitaires

Les objectifs du plan « bibliothèques ouvertes »

La ministre Najat Vallaud-Belkacem a annoncé cette semaine que les bibliothèques universitaires (BU) seraient ouvertes le week-end et plus tard le soir. Accompagnée de Thierry Mandon, le secrétaire d’État en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, elle lance le plan « bibliothèques ouvertes » avec un objectif, « mieux prendre en compte les rythmes de vie et d’études des étudiants en élargissant les horaires d’ouverture des BU et en améliorant la qualité des services, pour améliorer la réussite des étudiants ».

Ce plan concerne toutes les universités. L’idée est d’ouvrir les bibliothèques jusqu’à 22 h du lundi au vendredi ainsi que les samedis après-midi et pendant les périodes de révisions (vacances de Noël et de printemps).

40 grandes villes autoriseront également l’ouverture de BU le dimanche après-midi.

L’accueil des étudiants à revoir

D’après un communiqué du ministère, « aujourd’hui les BU Françaises ouvrent en moyenne 61 h par semaine contre 65h en Europe et 69 h en Allemagne ». En France, 51 % des bibliothèques ouvrent après 19 h et seulement 19 % après 20 h.

Autre problème à régler en plus de s’adapter aux horaires des étudiants, les places disponibles à la bibliothèque. Le nombre de places assises a augmenté de 1,7 % entre 2011 et 2014, atteignant 130 000, alors que le nombre d’étudiants a progressé de 4,5 %.

Ces mesures s’intéressent donc également à l’accueil des étudiants, qui doit être favorisé. La ministre a ainsi annoncé que de nouveaux services allaient faire leur apparition dans les semaines à venir. La mise en place de dispositifs de comptage devrait en faire partie. Il s’agirait de donner la possibilité aux étudiants de connaître en ligne le nombre de places disponibles et le temps d’attente éventuel dans leur BU.

Ces projets seront sans doute effectifs à la rentrée 2016. Un appel a été lancé pour permettre de respecter ce délai. 12,7 millions d’euros ont d’ores et déjà été débloqués par le ministère pour les trois prochaines années.

Retour en haut de page