Grèves pour le climat: les étudiants Français entrent dans la danse

Lecture

Le 15 février dernier, des centaines de jeunes français se sont réunis devant le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire pour déclarer "l'état d'urgence climatique". Un avant-goût en attendant la grève mondiale pour le climat prévue le 15 mars prochain.

La jeune suédoise Greta Thunberg, entourée d'une foule de manifestants

Après les Pays-Bas, le Canada, l'Allemagne et la Belgique, c'est au tour des élèves français de se mobiliser pour le climat. À la suite d'un vote de l'Assemblée Générale interfacs de Paris, un mouvement de grèves a été lancé pour "déclarer l'état d'urgence écologique et social afin de débloquer un plan interministériel à la hauteur des risques encourus".

Grèves étudiantes: l'"état d'urgence écologique" déclaré

Sondage exclusif: les jeunes et l'écologie

  • 94% des jeunes se disent inquiets face à la situation environnementale actuelle 
  • 95% pensent que les responsables poitiques n'en font pas assez
  • 83% considèrent qu'ils font des efforts pour limiter leur impact sur l'environnement
  • 27% ont participé aux manifestations récentes pour l'environnement

Voir tous les chiffres de l'enquête…

"Pourquoi devrions-nous travailler sur notre avenir s'il n'y a pas d'avenir ?". Voici la réflexion qui a fait fleurir les manifestations étudiantes pour le climat. Chaque vendredi, des étudiants du monde entier défilent pour exiger des actions concrètes pour l'environnement de la part de leurs responsables politiques. Un mouvement d'ampleur qui ne s'est pas construit ex nihilo.

En effet, ces mobilisations doivent beaucoup à la jeune Suédoise Greta Thunberg, dont le discours lors de la COP24, en décembre dernier, en a interpellé - voire secoué - plus d'un. Du haut de ses 16 bougies, l'élève venue des Pays-Bas donne des leçons des plus sévères aux dirigeants du monde. Déjà des semaines avant son intervention lors de la COP24, la jeune Greta se faisait remarquer en menant seule, des grèves pour le climat chaque vendredi, assise devant le Parlement suédois. Aujourd'hui, elle est rejointe par des milliers d'autres élèves inquiets pour leur avenir.

Certains disent que je ferais mieux d'être à l'école. Mais pourquoi les jeunes devraient-ils étudier et préparer leur avenir si personne ne fait quoi que ce soit pour assurer cet avenir ? À quoi bon apprendre des choses quand la chose la plus importante que nous martèlent les scientifiques est ignorée par nos politiciens ? », Greta Thunberg.

Une mobilisation encore timide en France

Mieux vaut tard que jamais: les étudiants français se sont ralliés au mouvement initié par Greta Thunberg après de nombreuses autres mobilisations dans le monde. En effet, en Europe, les grèves scolaires hebdomadaires ont déjà été entamées depuis des semaines.

En Belgique, depuis 1 mois, plus de 35 000 élèves auraient manqué les cours pour manifester contre le réchauffement climatique chaque jeudi. Quant à nos jeunes voisins britanniques, le 15 février, on a compté plus de 10 000 manifestants pour l'écologie, dont 3 000 rien que dans la ville de Londres. À Paris, seulement quelques centaines de lycéens et étudiants qui se sont retrouvés dans les rues, peu nombreux, mais motivés.

À peine à ses débuts, la mobilisation étudiante française se démarque tout de même des autres mouvements en proposant des revendications "impératives pour éviter le désastre écologique". Chaque vendredi de grève, une mesure sera proposée pour agir concrètement pour limiter l'émission des gaz à effet de serre et les dégâts environnementaux liés à l'activité humaine.

De fait, les étudiants Français comptent bien poursuivre le mouvement jusqu'au point d'orgue du vendredi 15 Mars, déclaré jour de grève internationale pour le climat. D'après Youth for Climate, des jeunes dans plus de 40 villes de France ont déjà prévu d'organiser des manifestations à cette occasion. Une journée internationale qui sera par ailleurs suivie d'une énième Marche pour le Climat le samedi 16 mars, aux quatre coins de la France…

Marie Leroux

Partager