Coût des études supérieures en France : dans la moyenne européenne

Une étude de la Commission européenne distingue les coûts des études supérieures et les aides proposées, pays par pays. Des disparités apparaissent et certains pays donnent bien envie d’y étudier…

carte de l'europe
L'étude de la Commission européenne permet de distinguer les pays où les études sont les moins coûteuses.

Son nom : Eurydice. Cette étude menée par la Comission européenne a épluché les frais de scolarité des pays de l’Union européenne (PDF). Constat : la France est dans la moyenne européenne même si ses études paraissent coûteuses face à des pays où les études de premier cycle reviennent à 0 euro tout rond.

Les chiffres pour la France

Voici les chiffres clés qui ressortent pour la France :

  • 64 % des étudiants français payent pour des études de premier cycle
  • le coût des études de premier cycle en France se situe entre 100 et 1 000 euros
  • 36 % des étudiants de premier cycle reçoivent une bourse

L’Angleterre et la Suède, les deux extrémités

Le pays où les études supérieures sont les plus chères est l’Angleterre avec une moyenne de 5 000 euros pour un premier cycle d’études. À l’opposé, on trouve la Finlande, la Norvège, la Suède, la Grèce et l’Allemagne où les études ne coûtent rien.
Mais « la seule description des droits de scolarité selon les pays ne suffit pas pour comprendre les politiques en la matière », notent les auteurs de l’étude. Il faut donc également observer les aides financières attribuées. Tous les pays européens analysés (42 au total) ont un système de bourses, d’aides ou de prêts pour étudiants. La moitié, dont la France fait partie, proposent en plus des aides indirectes comme des allocations familiales ou des déductions fiscales. En observant les aides proposées, on remarque que ce sont toujours les pays scandinaves où votre porte-monnaie souffrira le moins. En plus de la gratuité des études : en Finlande, 66 % des étudiants perçoivent une bourse ; 85 % au Danemark et 89 % en Suède. Être dédommagé pour faire des études ! Au niveau des bourses, le plus mauvais élève est encore le Royaume-Uni où, depuis septembre 2016, plus personne ne reçoit de bourse et tout le monde paye : pas de jaloux….

Les étudiants étrangers pas tous à la même enseigne

Dans trois quarts des pays, les frais de scolarité sont supérieurs pour les étudiants étrangers (ne faisant pas partie de l’Union européenne) que pour les étudiants du pays. En revanche, lorsqu’il s’agit d’étudiants venus de pays de l’UE, les frais sont les mêmes que pour les personnes vivant déjà dans le pays. L’Autriche applique un autre système selon le pays d’où vous venez : les personnes venant d’un pays en développement sont exonérées de frais de scolarité. Dans certains pays comme le Royaume-Uni ou la Belgique, les universités sont libres de choisir les différences de tarifs entre étudiants étrangers et non-étrangers.

Le coût des études supérieures pays par pays

Les pays où les études sont gratuites :

  • Allemagne
  • Grèce
  • Finlande
  • Norvège
  • Suède
  • Chypre
  • Malte

Les pays où les études coûtent entre 1 et 100 euros :

  • Pologne
  • République Tchèque
  • Slovaquie
  • Slovénie

Les pays où les études coûtent entre 101 et 1 000 euros :

  • France
  • Belgique
  • Luxembourg
  • Islande
  • Autriche
  • Croatie
  • Bosnie
  • Monténégro
  • Roumanie
  • Bulgarie
  • Macédoine
  • Serbie
  • Turquie

Les pays où les études coûtent entre 1 001 et 3 000 euros :

  • Espagne
  • Portugal
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Irlande
  • Hongrie
  • Suisse
  • Liechtenstein

Les pays où les études coûtent plus de 5 000 euros :

  • Royaume-Uni

Les pays étudiés où les données ne sont pas disponibles :

  • Estonie
  • Lituanie
  • Lettonie

Retour en haut de page