Hollande veut développer l’apprentissage pour lutter contre le chômage

Il y a quelques jours, François Hollande, président de la République, dévoilait son plan d’urgence contre le chômage. Parmi ses priorités : le développement de l’apprentissage en France

L’apprentissage se développe en France

La lutte contre le chômage. Depuis son élection, le président de la République, François Hollande, en fait son cheval de bataille. Pourtant, depuis 2012, 650 000 chômeurs supplémentaires se sont inscrits sur les listes de Pôle emploi.

Des mesures pour réduire le chômage

Lors de ses vœux télévisés, le 31 décembre, François Hollande a notamment annoncé la création de 500 000 formations professionnelles supplémentaires pour les chômeurs. Pôle emploi, l’Association pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), mais aussi, d’autres organismes apporteront « leur contribution et définiront les formations liées branche par branche, région par région, aux besoins des entreprises », a-t-il déclaré.

Autre annonce du président : les entreprises de moins de 250 salariés disposeront en outre d’une prime immédiate de 2 000 euros pour chaque embauche en CDI ou en CDD de plus de six mois si le salarié est payé jusqu’à 1,3 fois le smic.

Le développement de l’apprentissage

Dernière mesure très importante : le développement de l’apprentissage. Désormais, c’est une « grande priorité » pour le gouvernement, a annoncé François Hollande. Pour l’occasion, l’Éducation nationale va ouvrir de nouvelles formations en alternance, mais également, des « jumelages entre lycées professionnels et centres de formation des apprentis (CFA) ».

Il y aura d’ailleurs 1 000 créations de postes affectés à ces formations « d’ici la fin du mandat », promet François Hollande. Le gouvernement mettra également en place des moyens pour « améliorer les systèmes de transport et de logement pour les apprentis ». Une excellente nouvelle pour les jeunes qui souhaitent se lancer dans une formation en apprentissage.

Retour en haut de page