10 conseils pour bien réussir sa prépa HEC !

Vous venez d’intégrer une classe préparatoire HEC ? Diplomeo a dressé pour vous la liste des 10 conseils pour mettre toutes les chances de votre côté en prépa !

En route vers la prépa !

Vous venez de faire vos premiers pas dans les études supérieures et plus spécifiquement dans une prépa HEC. Vous appréhendez et avez peur de ce qu’il va vous attendre ? Pas de panique ! Diplomeo a dressé pour vous la liste des 10 conseils pour bien réussir votre prépa. Suivez le guide !

1 — Relativisez vos résultats de prépa

Souvent habitué aux excellentes notes, votre arrivée en prépa risque de vous faire déchanter. Le système de notation et les exigences diffèrent entre le lycée et la prépa. Mais attention, il ne faut surtout pas baisser les bras ! Dès la rentrée, vos professeurs insisteront dessus : ne gardez pas en tête votre moyenne au lycée, ce n’est tout simplement pas le même barème et effectivement vos notes risquent de chuter. Accrochez-vous à la moyenne de la classe, évaluez-vous à travers les notes de vos camarades pour savoir où vous vous situez. Et surtout, n’ayez pas peur de l’échec. Une mauvaise note, ce n’est pas dramatique, il s’agit surtout de réussir à rebondir !

2 — Pour réussir votre prépa, organisez votre temps

Pour faire face aux multiples tâches que l’on vous demandera, le maître mot est : l’organisation. À vous de trouver celle qui vous conviendra le mieux. Il est conseillé d’établir un emploi du temps de travail et surtout de s’y tenir. Par ailleurs, ne vous laissez pas dépasser par les événements : travaillez régulièrement. Si vous choisissez de faire l’impasse une semaine, vous risquez de crouler sous les devoirs et de ne plus vous en sortir. Attention tout de même à ne pas vous fixer un emploi du temps trop rigide. Vous risqueriez de vous décourager rapidement. Il est important, voire obligatoire, de conserver du temps pour vous. En classe, ne vous laissez pas distraire : notez tout ce qu’il vous semblera nécessaire.

3 — Lire l’actualité

En classe préparatoire économique, plus qu’ailleurs, il est essentiel de se tenir informé de l’actualité nationale et internationale. Idéale pour comprendre les enjeux du monde contemporain et agrémenter vos dissertations d’exemples, l’actualité renforce également votre culture générale. Lors des oraux d’admission des écoles de commerce notamment, le jury appréciera votre culture médiatique et votre intérêt pour l’actualité générale et politique. Sur internet, dans les journaux, les hebdos ou même la radio, les possibilités sont nombreuses !

4 — Pour gérer votre prépa HEC, adoptez un mode de vie sain

Votre hygiène de vie a un lien direct avec vos performances ! Ne faites pas l’impasse sur une bonne alimentation et surtout conservez de bonnes nuits de sommeil. En effet, la tentation de veiller tard dans la nuit pour avancer dans le travail est forte, mais cela risque de se retourner contre vous. Avoir un mauvais mode de vie est contreproductif pour vos études. Vous allez d’ailleurs faire face aux coups de fatigue saisonniers, généralement en novembre après quelques mois d’adaptation et en janvier. Si vous avez toujours eu l’habitude de pratiquer un sport, ne stoppez pas tout d’un coup ! Conserver une activité sportive est très important : elle vous permettra de relâcher la pression, de vous aider à vous changer les idées une à deux fois par semaine. Et surtout, ne culpabilisez pas de faire autre chose !

5 — Travailler dans toutes les matières, sans faire d’impasses !

En classe préparatoire HEC, toutes les matières sont importantes. Il est souvent tentant de négliger les langues vivantes à coefficients inférieurs, mais n’oubliez pas que l’anglais est primordial dans les écoles de commerce. Pour vous organiser au mieux, n’hésitez pas à préparer des plannings de révision en passant un nombre d’heures prédéfini dans chaque matière.

6 — Gérer son stress en prépa HEC

Réputée difficile et exigeante, la formation en prépa HEC peut générer beaucoup de stress. Le passage du lycée à la prépa est parfois brutal et peut faire naître des angoisses. Pour autant, ce n’est pas une raison pour baisser les bras. Rester motivé malgré coups durs est formateur et vous préparera à votre future vie professionnelle. N’hésitez pas non plus à écouter les conseils de vos professeurs.

7— Garder contact avec l’extérieur

Lorsque l’on est en prépa, on a tendance à vivre prépa, manger prépa, dormir prépa ! Ne restez néanmoins pas enfermé dans votre bulle ! Il est important de garder contact avec l’extérieur. Essayez de continuer à voir vos amis et votre famille. Pour les sorties, optez pour le culturel : musées, cinémas, expo. Un bon moyen de s’aérer l’esprit sans trop culpabiliser !

8 — Faire abstraction de la compétition

La compétition est une image qui colle à la peau des prépas, pourtant les élèves restent solidaires entre eux ! Vous passerez deux ans avec les mêmes personnes, alors n’hésitez pas à travailler à plusieurs, notamment pour réviser vos oraux. Vous avez tout intérêt à vous serrer les coudes : en reprenant les cours collectivement, vous pourrez éclaircir des zones d’ombre et cela vous fera avancer. Et cela, même si vous travaillez tous pour le même objectif : intégrer une grande école de commerce.

9 — Ne vous démotivez pas, le travail paye toujours en prépa

Gardez en tête vos objectifs ! Si les premiers mois ont été difficiles, il ne faut pas baisser les bras : le plus dur est fait ! Vous avez maintenant mis en place une routine de travail qui va vous aider à réussir. Croyez en vous et votre réussite, le travail fini toujours par payer.

10 — N’hésitez pas à vous réorienter en cas d’échec de la prépa

Prenez le temps de bien murir votre décision. Si vous sentez véritablement que la prépa n’est pas faite pour vous, que votre projet professionnel a évolué, alors n’hésitez pas à vous réorienter. Sans motivation, il sera très difficile de continuer dans cette voie. De nombreuses prépas permettent aux étudiants de rebondir à l’université, à l’issue de la première année. Vous pourrez profiter des passerelles et des équivalences pour intégrer directement une deuxième année de licence. Et dites-vous bien que ce que vous avez acquis en un an de prépa, et notamment une méthodologie de travail, vous servira toujours.

Retour en haut de page