Les 6 métiers qui recrutent dans la finance

La finance est un secteur qui recrute de nombreux jeunes diplômés. Voici la liste des six métiers les plus pourvoyeurs d’emplois.

Les métiers qui recrutent dans la finance

Le secteur de la finance recrute ! Et particulièrement chez les jeunes diplômés. Selon une étude de l’Apec, plus de 80% des diplômés en finance/gestion/comptabilité trouvent un emploi moins de deux ans après la fin de leurs études. Dans le domaine de la finance, les plus gros recruteurs sont les banques et les sociétés d’assurance. Diplomeo a interrogé Sylvain Bourjade, professeur de finance à Toulouse Business School (TBS). Il vous donne six métiers qui recrutent dans le domaine de la finance, après un bac+5.

« C’est un secteur qui a de l’avenir, introduit-il. Il y a un changement dans le monde de la finance : les gens demandent beaucoup de transparence sur ce qui est fait. Et on a l’émergence de nouveaux métiers. C’est la raison pour laquelle les étudiants n’ont aucun mal à trouver un emploi à la fin de leurs études », ajoute-t-il.

Pour évoquer le sujet, le professeur de finance prend comme exemple le cas de TBS : « L’an dernier, au bout de quatre mois de stage, 50% de nos étudiants de dernière année étaient embauchés. 95% avaient trouvé un emploi quelques mois après leur diplomation. La plupart du temps, les salaires de sortie sont entre 45 000 et 56 000 euros bruts annuels pour la finance d’entreprise et entre 60 000 et 700 000 euros bruts pour la finance de marché. Et au bout de trois ans dans l’entreprise, les salaires augmentent sensiblement », spécifie-t-il.

Trouvez votre formation en finance

Analyste actions

« L’Equity Research recrute beaucoup, débute Sylvain Bourjade. La plupart du temps, les étudiants vont être embauchés pour faire des analyses microéconomiques et macroéconomiques. Ce sont des métiers qui sont entre la finance d’entreprise et la finance de marché. Dans ce domaine, en ce moment, cela recrute énormément », ajoute-t-il.

Mais qu’est-ce qu’un analyste actions ? Ce professionnel a pour objectif d’analyser des informations micro ou macroéconomiques. Il doit également donner un avis sur l’évolution des marchés financiers pour aider sa société dans ses choix d’investissement.

Pour devenir analyste actions, un bac+5 dans le domaine de la finance est nécessaire. Les grandes écoles de commerce comme les grandes écoles d’ingénieurs sont très appréciées par les recruteurs, même si un master universitaire peut également être mis en avant.

Analyste financier buy-side ou sell-side

« Les entreprises cherchent également des analystes financiers buy-side, chez les gestionnaires de fonds notamment, et des analystes financiers sell-side, dans les banques », témoigne Sylvain Bourjade.

L’analyste financier buy-side a comme mission de conseiller sur des placements d’investissement. Il doit donc recommander les achats ou les ventes de titres boursiers à des sociétés d’investissement.

L’analyste financier sell-side, contrairement à l’analyste buy-side, réserve ses conseils aux banques, et non aux entreprises.

Pour devenir financier buy-side ou sell-side, vous devez obligatoirement obtenir un diplôme de niveau bac+5. Les écoles de commerce ou d’ingénieurs sont notamment très appréciées par les recruteurs.

Structureur

« Il y a également de très belles perspectives dans le métier de structureur au sein de banques d’investissement. Il y a beaucoup de compagnies aériennes, de leasing, d’hôpitaux etc. qui ont besoin de ces financements », explique Sylvain Bourjade.

Créer des produits dérivés : telle est la mission principale du structurer financier. Pour mener à bien cet objectif, ce professionnel prend des produits financiers qui existent déjà et les fusionne afin de répondre aux attentes de son client.

Pour devenir structurateur, un bac+5 est nécessaire. Les grandes écoles d’ingénieurs sont celles qui forment le plus de futurs structurateurs. Viennent ensuite les masters universitaires en mathématiques. Puis, dans certaines écoles de commerce ayant de spécialisation mathématique, certains élèves peuvent s’orienter vers cette profession.

Cherchez votre formation dans le domaine de la finance

Analyste debt capital market

« Beaucoup d’entreprises souhaitent émettre des obligations. Le marché de la dette peut être intéressant pour les étudiants. Le métier d’analyste debt capital market (DCM) offre notamment de belles opportunités », expose Sylvain Bourjade.

L’analyste debt capital market a pour mission de conseiller ses clients sur des opérations d’émission de dette. Ce professionnel de la finance leur fait des suggestions pour lever de la dette, refinancer ou restructurer de la dette existante.

Pour devenir analyste debt capital market, il est conseillé d’obtenir un bac+5 en école de commerce, en école d’ingénieurs ou dans un master universitaire dans le domaine de la finance.

Analyste en finance structuré

« Les débouchés dans le domaine du financement structuré et du financement de projet sont également intéressants. Cela concerne des entreprises qui souhaitent acheter et vont demander à trouver un financement. C’est par exemple le cas du métier d’analyste en finance structuré qui s’exerce dans les banques d’investissement », renseigne Sylvain Bourjade.

Ce professionnel a pour mission de monter et de distribuer des financements complexes et innovants tels que des crédits syndiqués, des financements d’acquisition et de projets ou des financements d’optimisation et d’actifs.

Pour devenir analyste en finance structuré, des études en école de commerce sont idéales. Une école d’ingénieurs ou un master universitaire dans le domaine de la finance sont également recommandés. Dans tous les cas, pour exercer cette profession, il faut obtenir un diplôme de niveau bac+5.

Analyste fusion acquisition

« Il y a également une reprise pour des métiers tels qu’analyste fusion acquisition (banques ou boutiques). Il s’agit d’un métier très haut de gamme de la finance qui recrute énormément en ce moment », termine Sylvain Bourjade.

Ce spécialiste a pour but d’aider son entreprise ou sa banque à réussir d’importantes opérations financières. Il analyse le marché afin d’apporter des conseils sur l’achat de sociétés, la vente de filiales, les fusions, etc.

Un bac+5 est indispensable pour exercer cette profession. Les écoles d’ingénieurs, les écoles de commerce et les masters universitaires dans le domaine de la finance peuvent vous mener à cette profession.

Trouvez votre formation dans le domaine de la finance

Retour en haut de page