Enseignement supérieur, le bilan de 2015

Le ministère de l'éducation nationale a publié le 2 juillet dernier la dernière édition de l'EESR (Etat de l'Enseignement supérieur et de la Recherche). L'occasion de revenir sur les tendances de l'année 2015 dans le domaine.

bilan enseignement

Le ministère de l'éducation nationale a publié le 2 juillet dernier la dernière édition de l'EESR (Etat de l'Enseignement supérieur et de la Recherche). L'occasion de revenir sur les tendances de l'année 2015 dans le domaine.

Quelques chiffres

Alors que les examens se terminent et que des milliers d'élèves s'apprêtent à faire leur entrée dans l'enseignement supérieur, l'heure est au bilan.

L'EEST dévoile quelques chiffres qui montrent combien l'éducation a changé ! Ainsi, alors qu'en 1960 il n'y avait que 310 000 étudiants, en 2013 ils étaient plus de 2 430 000 à s'inscrire dans l'enseignement supérieur ! Ce chiffre, en constante augmentation, devrait passer à 2 600 000 d'ici 5 ans "si les tendances actuelles en termes d'orientation et de poursuite d'études se prolongent.[…] Le nombre d'étudiants n'a jamais été aussi important, alors que les jeunes en âge d'étudier sont légèrement moins nombreux. Cela s'explique par une plus forte attractivité de l'enseignement supérieur auprès des bacheliers français mais aussi auprès des étudiants étrangers".

Cette étude permet également d'apprendre que les femmes représentent 55% de la population étudiante et qu'elles choisissent principalement les formations paramédicales et sociales, les lettres et les sciences humaines. Elles représentent également 40% des effectifs en IUT et 42% des CPGE (classes prépa).

Si en 2013 79% des enfants de cadres ou de professions intermédiaires ont pu intégrer l'enseignement supérieur, ils n'étaient de 46% à venir de familles ouvrières ou d'employés. Ces écarts semblent se creuser davantage malgré tout ce qui est fait, notamment au niveau des admissions parallèles. Le développement de la diversité reste toutefois un des grands combats de l'enseignement supérieur à l'heure actuelle. 

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page