Liste des formations pour devenir antiquaire

 

Antiquaire : tous les détails sur ce métier !

Vous êtes passionné par les objets anciens ? Les brocantes, les vide-greniers et les ventes aux enchères sont vos lieux de prédilection ? Et si vous deveniez antiquaire ? Découvrez la profession et les formations qui permettent de l’exercer.

Qu’est-ce qu’un antiquaire ?

L’antiquaire est un fin connaisseur des objets anciens : des œuvres d’art aux meubles anciens  en passant par les bijoux, l’antiquaire est en charge de la vente de pièces anciennes au sein d’une boutique spécialisée. Tableaux anciens, objets de décoration, tapisseries, argenterie, jouets anciens, sculptures… L’antiquaire est un touche-à-tout collectionneur.

Ses missions quotidiennes sont principalement la prospection d’objets au sein de salles de ventes, de brocantes, de marchés aux puces (les puces de Saint-Ouen par exemple), d’expositions de tout type, et également chez les particuliers. Son objectif est de donc de trouver des pièces qu’il pourra ensuite revendre à des amateurs d’art.

Pour cela, il use de son œil d’expert et de sa grande culture historique et artistique. Si les trésors qu’il déniche sont abîmés ou méritent un petit coup de neuf, il peut faire appel à un restaurant d’art, un doreur, un ébéniste... Les objets doivent être mis en valeur pour séduire les clients. Ses clients sont très souvent, eux aussi, des connaisseurs d’art et ne laissent rien au hasard. L’antiquaire a souvent une spécialité. Celle-ci peut être relative à une époque, une forme d’art, ou un type d’objet.

Les antiquaires peuvent travailler avec des commissaires priseurs, des brocanteurs et d’autres professionnels de la culture. 

Quelles sont les qualités requises pour exercer cette profession ?

Pour exercer ce métier, certaines aptitudes et qualités sont nécessaires. En voici quelques-unes :

  • une passion sans limites pour les objets d’antiquité : S’il y a une chose commune à tous les antiquaires, c’est bien la passion pour leur métier. Cette profession est, la plupart du temps, si instable financièrement, qu’une grande motivation et donc un grand amour pour les pièces historiques sont obligatoires.

  • une grande patience : Plus les objets sont en bon état, plus ils sont susceptibles d’être vendus. Et qui dit restauration, dit patience. Aussi, la clientèle peut se faire rare dans la boutique de l’antiquaire. Il est donc important d’avoir une certaine capacité à l’attente. Aussi, les pièces peuvent être onéreuses et la vente de ces dernières peut être plus longue qu’au sein d’une boutique lambda.

  • une curiosité très aiguisée : toujours sur le mode veille, l’antiquaire est sans cesse dans un processus d’apprentissage et d’instruction. Si la lecture doit être un de ses passe-temps favoris, la visite de lieux culturels comme les musées, les galeries d’art, est également un bon moyen pour l’antiquaire d’entretenir sa culture.

Quelle formation pour devenir antiquaire ?

Pou devenir antiquaire, les formations en art et histoire de l’art sont conseillées. Des écoles d’art dispensent des formations en art très pointues. Voici une liste des formations adaptées :

Consultez la liste des 31 formations pour devenir antiquaire

Le type d’école pour de venir antiquaire

Les filières du métier antiquaire