La télévision, média préféré des jeunes pour suivre la présidentielle

par Wally Bordas dans parole aux jeunes

Il y a quelques jours, Diplomeo dévoilait en exclusivité les intentions de vote des lycéens et des étudiants pour l’élection présidentielle 2017. Mais comment les jeunes suivent-ils la campagne ? Analyse.

L’élection présidentielle 2017 est très suivie par les jeunes. C’est l’un des principaux constats de l’enquête « Parole aux jeunes » publiée par Diplomeo il y a quelques jours. 87 % des étudiants et 82 % des lycéens déclarent suivre la campagne.

Mais par quel biais se tiennent-ils informés ? Quels types de médias consomment-ils ? L’étude de Diplomeo donne également certains éléments de réponse.

La télévision, plus forte que les réseaux sociaux

Le média le plus utilisé par les jeunes pour suivre cette élection présidentielle est la télévision. 86 % des lycéens et 79 % des étudiants déclarent regarder le petit écran pour se tenir informés des dernières nouvelles politiques. Les réseaux sociaux sont également très utilisés par les jeunes pour suivre la campagne (75 % des étudiants et 68 % des lycéens). Viennent ensuite les sites web des médias (54 % des étudiants et 44 % des lycéens), les journaux (38 % des étudiants et 27 % des lycéens) et la radio (29 % des étudiants et 28 % des lycéens).

« Je suis un inconditionnel de la télévision »

« Le matin, je regarde la télé, puis, plusieurs fois dans la journée, je cherche l’information sur Facebook, notamment sur la page du Figaro, celle de Mediapart, et celle de Konbini », témoigne Louis, 21 ans, étudiant en quatrième année d’école de commerce à Paris (75). De son côté, Wendy, 20 ans, étudiante en école d’infirmière à Montereau (77), s’informe « principalement grâce à la télévision, que ce soit pour les débats, ou les émissions sur France 5 notamment ».

Sylvain, 20 ans, étudiant en licence information et communication à Clermont-Ferrand (63), suit l’élection présidentielle « sur tous les supports digitaux : sur le web et sur les réseaux sociaux ». « Je suis également un inconditionnel de la TV, complète-t-il. Je regarde notamment Le Quotidien, et j’ai suivi les débats en prime time. » Pierre, 17 ans, lycéen en terminale ES aux Herbiers (85), regarde tous les jours les dernières news au sujet de l’élection. « Je le fais sur Twitter, Facebook, les sites des médias et des candidats. Par la télévision également, sur BFM TV, LCI, LCP et les JT de TF1 et France 2. Puis, par la presse écrite, grâce à Valeurs Actuelles, Le Figaro, Ouest France », détaille-t-il.

Facebook, Twitter et YouTube pour suivre la campagne

Si les candidats font campagne dans les médias traditionnels, ils sont aussi très présents sur les réseaux sociaux. Et les jeunes sont nombreux à les suivre. D’après les résultats de l’enquête, le réseau social sur lequel les jeunes suivent principalement les candidats à l’élection présidentielle est Facebook (66 % des étudiants, 58 % des lycéens). Viennent ensuite Twitter (21 % des étudiants, 28 % des lycéens), YouTube (12 % des étudiants, 10 % des lycéens), Snapchat (1 % des étudiants, 2 % des lycéens) et Instagram (0 % des étudiants, 2 % des lycéens).

« Facebook et Twitter permettent de réagir plus facilement à propos des débats, des meetings, des programmes »

« Les deux réseaux sociaux principaux pour suivre les élections restent Facebook et Twitter, assure Sylvain. On peut retrouver les comptes des médias principaux, mais aussi, ceux des candidats. Facebook a un côté plus sérieux, alors que sur Twitter, les politiques peuvent déraper et réagir beaucoup plus rapidement », ajoute-t-il.

Pierre utilise également Twitter et Facebook. Pour lui, ces deux réseaux sociaux sont ceux qui lui permettent le plus facilement de « réagir à propos des débats, des meetings, des programmes ». Selon lui, ces réseaux sociaux permettent d’« avoir un autre regard sur l’actualité, loin de celle des médias classiques, qui sont tout sauf objectifs ».

Macron et Mélenchon, candidats des réseaux sociaux

Au cours de cette élection, quels sont les candidats qui sont parvenus à tirer leur épingle du jeu sur les réseaux sociaux ? Qui sont les plus suivis par les jeunes électeurs ? Chez les lycéens, Macron termine en tête du classement (26 %). Il est suivi de près par Mélenchon (25 %) et Le Pen (25 %). Suivent Hamon (22 %), Fillon (22 %) et Dupont-Aignan (5 %).

Chez les étudiants, la tendance est un peu différente : les deux candidats les plus suivis sur les réseaux sociaux sont Macron (31 %) et Mélenchon (31 %). Suivent Hamon (25 %), Fillon (21 %), Le Pen (19 %) et Dupont-Aignan (8 %).

« Suivre François Fillon sur les réseaux sociaux me permet d'avoir les informations que les médias ne retransmettent pas »

Louis fait justement partie de ces étudiants qui suivent Macron et Mélenchon. « Au début, j’étais très intéressé par Macron, explique-t-il. C’était un petit candidat qui faisait sensation. Le personnage m’a plu et je l’ai suivi activement. Et Mélenchon, je le suis beaucoup sur YouTube. Ces derniers mois, j’ai dû regarder une vingtaine de ses revues de la semaine. Puis, je suis ses meetings sur Internet, pas forcément par conviction, mais parce qu’ils sont toujours cool, c’est un peu galvanisant », ajoute-t-il.

Pierre, de son côté, suit « uniquement François Fillon sur Twitter, Facebook et Instagram ». Pour le jeune lycéen, c’est un moyen d’« avoir des informations que les médias ne retransmettent pas, par engagement contre lui ou à cause de l’égalité du temps de parole ». Quentin, même s’il est très actif sur Twitter, ne suit aucun des candidats sur ce réseau social. Mais il « like » les pages de Benoît Hamon, d’Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon sur Facebook. Une occasion pour lui de « comparer leurs communications, de voir les différences de programme, mais aussi, de cultiver [son] avis sur les différents sujets ».

Infographie sur l'élection présidentielle 2017, les jeunes et les médias

Retour en haut de page