Les petits (et gros) bugs du bac 2017

Cette année encore, quelques dysfonctionnements se sont glissés dans les épreuves du baccalauréat 2017. Diplomeo fait le point sur les infos et les intox qui circulent.

les rumeurs du bac 2017

À chaque session du baccalauréat sa rumeur : sujets de secours, fuites et autres hypothèses fleurissent sur Internet. Comment démêler le vrai du faux ? Zoom sur les petits et gros bugs du bac 2017 !

Vol de 61 copies au bac de français : VRAI

Après les 61 copies volées après l’épreuve de maths des ES, c’est au tour des premières ES de se faire voler les leurs. Surpenant, ce sont également 61 copies qui ont été dérobées, cette fois-ci à une correctrice dans le Val-d’Oise. Et les malheureux élèves n’ont appris ça que le jour des résultats du bac, le 10 juillet : la mention « absent » était inscrite sur leur relevé de notes, sous l’épreuve anticipée de français (écrit).

La perte de ces copies, qui n’ont toujours pas été retrouvées, engendre donc le renouvellement de l’épreuve : le 6 septembre 2017, les élèves de première ES qui ont passé leur bac de français au lycée Galilée de Cergy devront venir composer une seconde fois.

Malheureusement, le mythe qui raconte qu’une copie perdue est égale à un 20/20 d’office est faux... Rêves de vacances qui partent en fumée pour certains, occasion de se rattraper pour d’autres : les deux mois d’été leur permettront de se préparer à nouveau pour cette épreuve.

61 copies du bac ES ont disparu : VRAI

Incroyable, mais vrai. 61 copies de l’épreuve de maths de la filière ES se sont volatilisées dans la nature il y a quelques jours. Cela a donc donné lieu à une nouvelle épreuve pour tous ces élèves malchanceux, mercredi 28 juin.

Comble du sort, les copies ont été retrouvées le jeudi 29 juin... dans un bar. Une employée du café parisien avait remarqué dès la sortie de la première épreuve, un sac oublié sur une des banquettes de l’établissement. Elle a remisé ce sac, pensant que le « tête en l’air » viendrait le récupérer dans la journée. Une semaine s’est bientôt écoulée quand la serveuse décide d’ouvrir le sac pour trouver des informations sur son propriétaire. Surprise ! Un énorme paquet de « copies du bac 2017 » apparaît.

Une enquête a été ouverte, pour savoir si le sac a été volé au professeur en charge des copies, ou s’il s’agit d’une malencontreuse inattention. Pour l’heure, on ne sait pas non plus comment les candidats seront notés (avec leurs anciennes ou nouvelles copies).

Les STMG ont planché sur un sujet qui a fuité : VRAI

La rumeur a été confirmée par le ministère de l’Éducation : le sujet d’éco-droit sur lequel les candidats de STMG ont composé le jeudi 22 juin a fuité la veille.
Sur les réseaux sociaux, dès mercredi, le bruit d’une fuite du sujet a commencé à courir.

Comment est-ce possible ? La veille se tenait l’épreuve de management pour les STMG, et ce sont les sujets d’économie-droit qui ont été distribués à la place.

Fait étonnant, le ministère de l’Éducation n’a pas jugé utile d’user du sujet de secours pour l’éco-droit. La fuite étant minime, seul un ajustement du barème sera réalisé, mais les 70 000 candidats ne devront pas repasser l’épreuve.
En tout cas, le bac 2017 est décidément plein de bugs pour la filière technologique !

Les candidats du bac techno doivent repasser l’épreuve LV1 espagnol : VRAI

L’information vient de tomber, et a été confirmée par le ministère de l’Éducation : tous les candidats au baccalauréat technologique, soit 18 000 élèves environ, vont devoir repasser l’épreuve d’espagnol LV1.

Quelles en sont les raisons ? Et bien, le sujet distribué lundi 19 juin n’était pas inconnu des élèves : il a déjà servi lors de la même épreuve en septembre 2016. Ce sujet d’espagnol était donc depuis un an disponible dans les annales de révisions du bac.

Si beaucoup de candidats se sont étonnés de retrouver sur leur table des exercices qu’ils avaient déjà traité, ce n’est qu’aujourd’hui que le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, a demandé l’ouverture d’une enquête.

Les élèves technologiques vont être amenés à repasser l’épreuve d’espagnol LV1 avec espérons-le, un sujet inédit cette-fois, le vendredi 23 juin 2017.

Les sujets d’histoire-géo ont fuité : FAUX

Cela fait scandale sur la toile depuis une semaine : les sujets de géographie et d’histoire auraient fuité dans l’académie de Rouen, et auraient été remplacés par un sujet de secours.

Que nenni ! Le ministère de l’Éducation nationale et le rectorat d’Aix Marseille ont réfuté cette rumeur dès le lendemain de l’épreuve. Mais alors, quels éléments ont bien pu pousser les élèves à croire une chose pareille ?

Il s’en est fallu de peu : certains candidats ont remarqué que les années précédentes, une alternance entre sujets à dominante histoire et sujets à dominante géographie s’était installée. D’une année sur l’autre, la « majeure » changeait. Pour la session 2017, beaucoup s’attendaient donc à trouver une majeure géo et une mineure histoire : véritable injustice, diront certains, c’est l’inverse qui s’est produit.

De plus, un détail présent sur ce sujet inattendu n’a pas manqué d’être relevé par certains élèves : la mention « bis » figurait dans le numéro de l’épreuve. Cela a donc suffi pour donner naissance à la rumeur « les sujets d’histoire-géo ont été remplacés par les sujets de secours » sur Twitter et autres réseaux sociaux.

Attention donc, à bien vérifier les informations qui circulent sur internet : certaines peuvent s’avérer n’être que des rumeurs, relayées à une vitesse folle par les élèves.

Fuite des sujets de philosophie : VRAI

Décidément, les futurs bacheliers technologiques n’ont pas de chance cette année : jeudi 15 juin, c’est leur sujet de philo qui a fuité. Ils ont pu commencer à composer sur le sujet de secours environ une heure après l’heure habituelle (initialement à 8 h).

Comment est arrivée cette fuite ? Pour l’heure, pas de réponse officielle : une enquête administrative est en cours pour savoir par quelle sorte de magie les sujets de philo se sont retrouvés sur le site d’un média antillais.

Cependant, une théorie est avancée : les élèves d’outre-mer passant leur bac de philo un jour avant ceux de métropole, la chaîne Guadeloupe 1ère a ensuite publié les sujets sur son site. Malheureusement, ce n’était pas ceux distribués dans les DOM-TOM, mais bien ceux de métropole, et ça n’a pas échappé à l’œil curieux de certains élèves.

Le site les a ensuite rapidement supprimés (2 heures après), et même si peu de métropolitains ont eu le temps d’y accéder, le ministre de l’Éducation a fait imprimer et distribuer dans la nuit les sujets de secours.

Pour rappel, être en possession d’un sujet du baccalauréat ou le diffuser avant le début de l’épreuve peut être sanctionné de trois ans de prison et 9000 euros d’amende.

Sujets de secours pour la littérature et les sciences économiques et sociales : VRAI

Mardi 20 juin, c’était au tour de la filière littéraire de subir les perturbations du bac 2017 : le sujet de littérature initial a laissé sa place au sujet de secours. Pas de fuite cette fois-ci, mais des problèmes d’acheminement.

Même chose pour l’épreuve de SES, pour la filière ES : les candidats ont également planché sur le sujet de secours. Les raisons ? Depuis le 16 juin, la rumeur d’une fuite du sujet ES tournait sur la twittosphère.

Le ministère de l’Éducation n’a pour l’heure pas confirmé ce motif, mais a tenu à préciser que les candidats ont pu travailler dans des conditions normales, et sans retard.

Retour en haut de page