HEC investit la planète MOOCs avec Coursera

A la suite de l’annonce du plan « France Université Numérique » par la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Geneviève Fioraso... ...la plus connue des écoles de commerce française, HEC a décidé de lancer ses cours en ligne sur la plateforme.

lancement du premier Mooc d'HEC avec Coursera

À la suite de l’annonce du plan « France Université Numérique » par la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Geneviève Fioraso, la plus connue des écoles de commerce française, HEC a décidé de lancer sescours en ligne sur la plateforme Coursera.

HEC va lancer en 2014 ses premiers MOOCs sur Coursera

Si aujourd’hui HEC revendique le statut de première Business School en France à se lancer dans les MOOCs (Massive Open Online Course), ces deux premiers cours seront accessibles via la plateforme Coursera début 2014.

Les deux premiers cours en ligne seront dédiés au Droit européen et à la Finance d’entreprise, l’un en anglais et l’autre en français.

En expérimentant ce nouveau modèle pédagogique, le but est de faire progresser ses enseignements via l’innovation technologique.

Mais cette nouveauté s’inscrit également dans la continuité du programme mis en place par la célèbre école de commerce parisienne il y a 3 ans : proposer des contenus pédagogiques sur Itunes U HEC qui ont totalisé plus de 2 millions de téléchargements en 3 ans.

La bataille des MOOCs sur le web

Alors que cette pratique est totalement courante aux Etats-Unis, la France reste à la traine. Jusqu’alors, seulement 3% des universités françaises offraient la possibilité de suivre des cours en ligne.

Ces fameux MOOCs ou CLOM pour Cours en Ligne Ouverts et Massifs, constituent pour HEC Paris un moyen d’enrichir et développer sa pédagogie, tout en atteignant un public plus large.

Selon Bernard Ramanantsoa, directeur d’HEC Paris, “les MOOCs vont permettre de fournir la meilleure éducation au plus grand nombre. Ce partenariat avec Coursera permettra à HEC d’inventer de nouvelles façons d’enseigner, et d’ouvrir ses cours à des personnes n’ayant habituellement pas accès à l’enseignement supérieur, que ce soit pour des questions pratiques ou économiques".

Retour en haut de page