Les jeunes Français prêts à quitter la France pour le travail

Selon un récent sondage, 66 % des étudiants français sont certains que 2016 sera une meilleure année en terme d’opportunités professionnelles. Une majorité reste ouverte à toutes les propositions, y compris celle de l’étranger.

etudiant franvais

Des étudiants optimistes

Le site Uniplaces a mené un sondage auprès de 1 508 étudiants issus de 6 pays européens. Lorsqu’on les interroge sur leur carrière, la grande majorité se déclare optimiste. 60 % d’entre eux pensent même trouver un emploi dès la fin de leurs études. Parmi les Français interrogés, 44 % pensent « trouver un emploi bien payé qui correspond à leur niveau d’études », de quoi faire oublier que 40 % des jeunes diplômés sont toujours à la recherche d’un emploi un an après avoir terminé leurs cursus… 17 % espèrent simplement trouver un emploi quand 15 % se verraient bien lancer leur propose entreprise.

Aujourd’hui, le taux de chômage chez les moins de 25 ans atteint les 24 %.

Mais prêts à quitter la France

Dans la conjoncture économique actuelle, beaucoup de français songent également à partir à l’étranger. 63 % des sondés seraient prêts à s’expatrier, 75 % partiraient pour une opportunité professionnelle s’ils ne trouvent pas de travail en France.

Cependant, pour leurs études, les Français préfèrent encore fréquenter les établissements de l’hexagone. Seuls 41 % pensent partir à l’étranger dans le cadre de leur cursus, c’est bien moins que la moyenne européenne qui est de 66 %. Les Italiens et les Espagnols sont les plus enclins à étudier dans un autre pays.

Les Français sont tout de même 81 % à reconnaître qu’une expérience à l’international est un plus quand vient l’heure de chercher du travail.

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page