Harcèlement à l’école : mobilisation du ministère de l’éducation nationale

Depuis quelques temps, les langues se délient et c’est ainsi que l’on découvre qu’un élève sur 10 se dit victime de harcèlement au cours de sa scolarité , une situation qui bouleverse et entraine la mobilisation du ministère de l’Education Nationale.

harcèlement a l'école

Cette semaine était placée sous le signe de la lutte contre le harcèlement scolaire. Depuis quelques temps, les langues se délient et c’est ainsi que l’on découvre qu’un élève sur 10 se dit victime de harcèlement au cours de sa scolarité, une situation qui bouleverse et entraine la mobilisation du ministère de l’Education Nationale.

De nouvelles mesures envisagées

La ministre de l’Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem a présenté le 6 février dernier de nouvelles mesures qui permettront d’éradiquer le problème du harcèlement scolaire, dont on sait que les conséquences peuvent être dramatiques.

La mise en place d’une journée de sensibilisation a été décidée, nommée « briser le silence », elle devrait être effective dès le début de l’année 2016. Les professeurs et l’équipe pédagogique seront également sensibilisés au problème par le renforcement d’une formation et les parents, souvent démunis face à la situation, auront à leur disposition une carte interactive spécifique à chaque région leur permettant d’agir. Ils trouveront notamment les ressources à leur disposition mais aussi le numéro vert mis en place en 2014, qui devrait être raccourci à 4 chiffres pour faciliter sa mémorisation.

Lutter contre le harcèlement est plus que jamais une nécessité. Violences verbales, physiques ou psychologiques, les élèves victimes restent fragilisés de l’école à l’université. Vulnérables ils continuent à être des proies faciles dans leur vie d’adulte.

Retour en haut de page