EM Normandie : un campus à Oxford 100 % « à l'anglaise »

Lecture

Il y a quatre ans, l’école normande posait ses valises outre-Manche, dans la belle cité britannique d’Oxford, aux consonances presque magiques. Aujourd’hui, le campus de l’EM Normandie dans une des plus importantes villes universitaires du monde est bien rodé, et plus que jamais... so British !

Il y a quatre ans, l’école normande posait ses valises outre-Manche, dans la belle cité britannique d’Oxford, aux consonances presque magiques. Aujourd’hui, le campus de l’EM Normandie dans une des plus importantes villes universitaires du monde est bien rodé, et plus que jamais... so British !

Attachée à son histoire et forte d’un esprit innovant en phase avec les nouvelles attentes des étudiants, l’école guidée par une philosophie « old school, young mind » se développe en France et à l’étranger comme à Oxford, où elle demeure la seule et unique Grande École française. Bientôt reconnue sur le sol anglais, cette école séduit par bien des aspects.

Un campus dynamique en plein cœur d’Oxford

La première chose qui nous frappe lorsque l’on découvre le campus anglais de l’EM Normandie est son implantation plus que stratégique et symbolique. Depuis un an, l’école se niche en plein cœur du centre-ville, dans les locaux du City of Oxford College à quelques minutes à pied des fameux « colleges » de l’Université d’Oxford.

Les 200 élèves de l’EM de post-bac à bac+5 prennent part à la vie d’un campus anglais récent aux prestations plutôt séduisantes. Les artistes peuvent profiter du studio d’enregistrement et de danse, les athlètes de la salle de sport et les gourmands du restaurant gastronomique tenu par des apprentis cuisiniers d’Activate Learning, autre école implantée sur le campus.

Campus Oxford Normandie

Une salle de travail dans le campus d'Oxford de l'EM Normandie

Au sein de cet espace accueillant plus de 2000 étudiants, l’EM dispose de 560 m2, comprenant des salles de classe dans lesquelles sont dispensés des cours « atypiques » pour tout étudiant habitué à l’enseignement français. Car si l’école s’efforce de conserver son identité et propose le même programme qu'en France, l’enseignement se veut « à l’anglo-saxonne » et priorise donc la pédagogie par petits groupes, permettant aux élèves d’échanger avec les professeurs. 75 % des professeurs proviennent du réseau anglais et international et 30 % de l’EM Normandie. Un environnement français et britannique, donc, qu’il est possible de rejoindre dès sa première année à l’EM Normandie.

C’est d’ailleurs ce point précis qui a séduit Laetitia, nouvelle étudiante : « Au concours BCE, j’ai été admise dans plusieurs écoles de commerce mais j’ai choisi l’EM Normandie car c’était la seule école qui me permettait de partir à l’étranger directement après ma prépa B/L, et dans un campus de l’école plutôt que dans une université partenaire ».

Des étudiants français épanouis dans la ville universitaire

Le concept de l’école française implantée en Angleterre a convaincu bon nombre d’étudiants au fil des années faisant passer les effectifs d’EM Normandie Oxford de 40 étudiants en 2014 à 200 à la rentrée 2018. Les étudiants s’étant orientés vers l’établissement semblent y être particulièrement attachés.

C’est le cas d’Antoine, qui avait choisi Oxford pour son master 1 à l’EM Normandie et qui décide cette année, après une année de césure, de réintégrer le campus en master 2. Et pour cause, l’expérience d’Antoine à Oxford s’est révélée particulièrement intense et immersive. Pour lui, la vie étudiante à l’EM ne se résume pas à la vie dans le campus. L’étudiant, désireux de créer du lien avec les étudiants d’Oxford University, s’est notamment rapproché d’Oxford University Water Polo Club : « Quand j’étais à Lille et à Caen, je faisais du water-polo à un niveau correct donc ça m’embêtait d’arrêter. J’ai envoyé un mail au club en leur demandant s’ils avaient une place pour moi et ça l’a fait. Maintenant, tous les dimanches après-midi, j’ai entraînement avec eux. Ils ne nous attendent pas, il faut oser, et finalement, on a plein de choses en commun ».

Qui dit rencontres dit sorties, et qui dit sorties, dit dépenses. Si la vie à Oxford est plutôt onéreuse, beaucoup de jeunes travaillent parallèlement à leurs cours, comme Antoine en « part-time » chez Décathlon. Le centre commercial à deux pas de l’école emploie de nombreux étudiants du campus.

L'EM Normandie offre donc à ses étudiants un cadre propice à la formation et au divertissement. Bonne nouvelle, ces derniers peuvent décider d'y rester plusieurs années : « Une étudiante est ici depuis trois ans et demi... et elle refuse de partir », rapporte Hendrik Lohse, directeur du campus d’Oxford.

Le petit plus : Pour les fans d'Harry Potter, l'environnement de Poudlard est omniprésent à Oxford, on croirait presque apercevoir des détraqueurs derrière les nuages... 

New College, un des « colleges » d'Oxford University

Alice Meyer

Sponsorisé par Ecole de Management de Normandie

Partager