Qui sont les nouveaux ministres de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ?

Comme Emmanuel Macron l’avait annoncé, il fait de l’éducation une priorité. Le gouvernement qu’il vient de présenter avec son Premier ministre Édouard Philippe est composé d’un ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer et d’une ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal.

Ils ont presque le même âge (53 pour elle, et 52 pour lui) et sont tous les deux issus de la société civile. Frédérique Vidal vient d’être nommée ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation. Mais qui sont-ils ?

Qui est Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation ?

Ce n’est pas la première fois que Jean-Michel Blanquer pousse les portes du ministère de l’Éducation. En effet, de 2009 à 2012, il était directeur général de l’enseignement scolaire (DGSCO) au sein de l’institution. Avant cela, Jean-Michel Blanquer a sillonné les terrains de l’éducation. Celui de la recherche tout d’abord, qu’il côtoie de 1989 à 1991 en tant que chercheur à l’Institut français d’études andines. Celui du professorat ensuite, avec une carrière d’enseignant et de maître de conférences en droit à l’Université Panthéon-Assas ou encore à l’IEP de Paris. Autre facette de Jean-Michel Blanquer, qui se dévoile dès 2004, celle de recteur d’académie. En Guyane d’abord, de 2004 à 2006, avant de retrouver le ministère de l’Éducation pour y être directeur adjoint du cabinet. Il rejoint ensuite l’Académie de Créteil, où il occupe le poste de recteur d’académie.

Depuis 2013, Jean-Michel Blanquer est directeur de la prestigieuse école de commerce Essec.

Depuis ce mercredi 17 mai 2017, il occupe les plus hautes fonctions de l’État en matière d’éducation, et succède à Najat Vallaud-Belkacem. Soutien plutôt discret d’Emmanuel Macron, Jean-Michel Blanquer avait appelé ses élèves à voter pour le candidat d'En Marche lors de l’élection présidentielle :

Qui est Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ?

Frédérique Vidal a quant à elle été nommée au poste de ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Un poste habituellement occupé par un secrétaire d’État, en l’occurrence Thierry Mandon lors du dernier mandat. Plutôt tournée vers l’université que vers les écoles de commerce, elle a débuté sa carrière de maître de conférences en 1995 à l’Université de Nice. Par la suite, elle y a enseigné les sciences de la vie et de la terre, jusqu’à prendre les rênes de l’établissement en 2012. En 2016, elle avait été réélue pour une nouveau mandat de directrice.

Retour en haut de page