Combien coûte votre scolarité à l'État ?

En 2015, la France a dépensé 150 euros de moins par étudiant qu’en 2014. En revanche, la tendance globale du coût annule d’un élève ou d’un étudiant pour l’État est à la hausse : + 15 euros.

sac à dos sur un fond de chiffres

Une étude du ministère de l’Éducation nationale a été publiée ce lundi 28 novembre. Elle met en avant les dépenses de l’État en matière d’éducation en 2015 et le coût que représente chaque élève pour le pays.

Des différences selon le cycle

8 440 euros. C’est la dépense moyenne par élève ou étudiant en 2015 pour l’État français : 15 euros de plus qu’en 2014. En 2006, ce chiffre était de 8 010 euros (430 euros de moins), selon une note de la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP).

Le coût d’une année d’études par jeune varie selon le degré d’enseignement.

  • En cycle primaire : un écolier coûte en moyenne 6 190 euros par an (+8,6 % depuis 2006).
  • En cycle secondaire : un collégien coûte en moyenne 8 510 euros et un lycéen, 11 070 euros.
  • Dans l’enseignement supérieur : un étudiant coûte 11 680 euros en moyenne, 150 euros de moins qu’en 2014.

Près de 7 % du PIB pour l’éducation

La DIE (dépense intérieure d’éducation) était à la baisse sous la présidence de Nicolas Sarkozy, entre 2010 et 2012, notamment avec « la politique de maîtrise des dépenses budgétaires ». Une dépense qui est ensuite repartie à la hausse : +1,5 % en 2013, 0,9 en 2014 et 0,5 en 2015.

Au total, en 2015, la France a consacré 147,8 milliards d’euros à l’enseignement, soit 6,8 % de son PIB, réparti ainsi :

  • 42,5 milliards d’euros pour le primaire, 28,8 % du total
  • 58,3 milliards d’euros pour le secondaire, 39,4 % du total
  • et 30,1 milliards d’euros pour l’enseignement supérieur, 20,3 % du total

L’État, principal financeur de l’éducation

L’État prend en charge la plus grande part des dépenses d’éducation : 57,4 %. Cette somme est allouée, pour environ 75 % à la rémunération du personnel.

Les autres organismes qui prennent en charge les dépenses en matière d’enseignement et d’éducation sont :

  • les collectivités locales : 23,5 %
  • les entreprises : 8,5 %
  • et les ménages : 7,8 %

Soizic Meur