Autograf : Témoignages

Vous trouverez ci-dessous la liste des témoignages étudiant de l'école.

Thomas M., étudiant en 2e année de BTS Communication Visuelle, option multimédia, en alternance

« Après une année préparatoire et une expérience ratée en BTS Communication Visuelle en alternance option print dans une autre école, je me suis mis à travailler un an, puis j’ai souhaité reprendre mes études en BTS Communication Visuelle avec l’option multimédia (aujourd’hui BTS Design Graphique option communication et médias numériques). J’ai hésité entre deux écoles, et j’ai finalement choisi Autograf car les locaux étaient plus spacieux et davantage adaptés aux arts appliqués. Grâce à Jean-Pierre Douté, responsable de l’alternance à Autograf, j’ai trouvé une entreprise qui m’a embauché en contrat de professionnalisation, j’ai donc intégré la classe alternance. Ma tutrice en entreprise avait étudié 5 ans plus tôt à Autograf en BTS Communication Visuelle. Je dépends du service communication, je travaille aussi bien sur le site Internet que sur le catalogue, les supports de communication internes, j’ai créé des bannières flash, des cartes de visite, une newsletter etc. C’est une super expérience. À Autograf, on évolue dans une ambiance joyeuse, et c’est une formation plus professionnelle que scolaire, la présence d’intervenants professionnels à nos côtés est très formatrice.

Les workshops sont très intéressants, on est autonomes et indépendants, on travaille comme en agence et, lorsqu’on est en 1re année, on bénéficie de l’expérience des élèves de 2e année. Aujourd’hui, mon objectif est d’intégrer la licence Médias Numériques en ligne aux Gobelins, afin d’approfondir encore plus ce domaine. »

Charlotte C., étudiante en Mise à Niveau en Arts Appliqués (MANAA)

« Je sortais d’un bac scientifique, j’ai choisi de faire une MANAA afin d’approfondir mes connaissances dans le domaine de l’architecture et du graphisme et de confirmer mon choix d’orientation, à savoir l’architecture. La MANAA m’a apporté énormément de maturité et de confiance dans le domaine de la création. J’ai pu développer un esprit critique que je n’avais pas du tout auparavant et qui est fondamental dans cette filière. J’ai appris également à être très curieuse et à savoir me poser les bonnes questions par rapport à certains sujets.

Grâce à la MANAA, on apprend à voir certaines choses autrement et à exprimer tout ce que l’on souhaite de différentes façons possibles. A l’école Autograf, j’ai eu la chance que nos professeurs soient tous très proches de nous, très à l’écoute et que l’on ait pu apprendre des choses passionnantes avec un petit brin d’humour à chaque cours. Toutes les personnes de l’école sont là pour nous aider et cela est très rassurant pour l’élève. L’ambiance de l’école était très bonne et à la fin de l’année c’est assez difficile pour chacun car on quitte notre « petite famille ». Par ailleurs, les workshops mis en place par l’école m’ont permis de rencontrer d’autres élèves et de pouvoir discuter avec des élèves de BTS qui nous donnaient souvent des conseils pour la suite des études. Le fait de créer quelque chose en groupe est plutôt intéressant et m’a beaucoup plu car on se donne un objectif et on apprend à ne pas travailler que pour soi. Les workshops m’ont également permis de m’ouvrir à des choses qui ne me semblaient pas forcément intéressantes au départ et d’apprendre d’autres techniques de création. J’ai choisi après ma MANAA d’intégrer une école d’architecture et j’ai réussi à intégrer l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val de Seine. La MANAA est réellement une bonne expérience à vivre lorsqu’on souhaite s’orienter dans le domaine artistique et on réussit parfois à comprendre que tout peut être lié : publicité, architecture, informatique. »

Christopher M., Titre certifié d’Intégrateur de Médias Interactifs

« Ma rencontre avec Autograf est avant tout due au hasard et vient confirmer que le hasard fait bien les choses ! Après un parcours scolaire chaotique, et une bonne rencontre, Autograf m’a ouvert les portes d’une formation d’Intégrateur Multimédia en alternance (formation d’« Intégrateur de Médias Interactifs » actuelle). Alternant formation et entreprise pendant deux ans, j’ai obtenu un titre homologué d’Intégrateur Multimédia de niveau III (ndlr : titre certifié RNCP de niveau bac+2).

Mais j’ai surtout découvert l’esprit d’équipe et de partage des expériences de chacun, formateurs et élèves confondus. Aujourd’hui gérant d’une agence de communication spécialisée dans le web, après être passé par la case freelance, je reviens toujours avec plaisir à Autograf, partager avec mes formateurs et parfois même passer de l’autre côté de la barrière, en tant que jury des BTS... En réalité, je n’ai jamais vraiment quitté Autograf ! »

Céline B., étudiante en 3e année de Bachelor Video Game Art, en alternance

« Après un bac S, j’ai fait un semestre en fac d’arts plastiques puis une prépa à l’Atelier de Sèvres. Je savais que je voulais faire quelque chose dans l’art mais je ne savais pas vraiment quoi, les arts plastiques ne m’avaient pas plu. Je me suis inscrite à Autograf en BTS Communication Visuelle (ndlr : actuel BTS Design Graphique), les arts appliqués me correspondaient davantage. J’ai suivi tout le cursus en alternance, en tant que graphiste dans une société créée par un ancien élève d’Autograf. Alors que j’étais encore en BTS, j’ai été ravie de voir qu’Autograf lançait une nouvelle formation en jeu vidéo. Depuis mes trois ans, je suis attirée par la 3D, le véritable déclic a eu lieu quand je suis allée voir au cinéma Toys Story, j’ai tout de suite été interpellée et j’ai su que je voulais faire de la 3D ! Le BTS Communication Visuelle en poche, j’ai intégré directement la deuxième année de Bachelor en Video Game Art d’Autograf, toujours en alternance en tant que graphiste dans une autre société où j’ai davantage de responsabilités notamment grâce à mes compétences en animation 3D. Je suis la plus âgée de ma promo et la seule fille ! Mais malgré ce petit décalage j’ai su m’adapter à l’ambiance qui est très bonne. Dès la deuxième année de Bachelor nous faisons beaucoup de 3D et en 3e année davantage de programmation. C’est très instructif, et très intense. On a un cadre de travail et des deadlines à respecter, ce qui nous oblige à être autonomes et à avancer. Il a été également très intéressant de créer son propre film d’animation tout seul de A à Z. Par ailleurs, contrairement à ce qu’on pourrait penser, les cours de dessins et de perspective sont très importants dans le cursus en jeu vidéo. Mon poste idéal serait d’être character designer (créer des personnages). Mais pour l’heure, je suis contente d’être restée fidèle à mes objectifs et d’avoir entrepris une formation en animation 3D! »

Jules P., Directeur artistique en Design Graphique

« Après un bac S, je suis entré en MANAA dans une autre école puis en première année de BTS Communiction Visuelle option multimédia (aujourd’hui BTS Design Graphique option communication et médias numériques) que j’ai suivie en alternance, je travaillais chez un photographe de mode. Suite à cette expérience, je me suis rendu compte que j’étais davantage intéressé par le « print » que par le multimédia. J’ai donc choisi de me réorienter en BTS Communication Visuelle option graphisme, édition, publicité (aujourd’hui BTS Design Graphique option communication et médias imprimés) que j’ai préféré suivre en initial afin de me consacrer entièrement à mes études. Dans le même temps, j’ai décidé de changer d’école et j’ai choisi Autograf où l’ambiance a été géniale tout au long de ma scolarité. J’ai un grand souvenir des cours de studio de création d’Antoine Monneret, on a eu un véritable éveil au métier, on a passé en revue tout ce qu’on pouvait faire, notre créativité a été fortement développée. Le stage de quinze jours en imprimerie du mois de décembre est très constructif, on voit l’envers du décor et on comprend tout le processus.

Une fois mon BTS et mon Bachelor décrochés, j’ai poursuivi en Mastère international en Graphic Design, j’avais envie d’entrer dans la vie professionnelle et j’ai trouvé un poste intéressant, d’abord dans une agence spécialisée dans le marketing opérationnel où j’étais exécutant. J’ai beaucoup appris sur la chaîne graphique. Puis j’ai poursuivi en deuxième année au sein de l’agence Caféine sous la tutelle d’un ancien élève d’Autograf au parcours brillant. J’étais assistant directeur artistique. Travailler pour des clients tels que Citroën ou Match (grande distribution) fut très instructif. J’ai même eu la chance de collaborer avec des photographes professionnels pour faire des magazines et diriger les « intentions de shoot » et de superviser le studio photo. En Mastère, nous avons travaillé dans les vraies conditions d’agence, le « collectif » nous a permis d’apprendre à travailler en équipe.

Lorsqu’on fait des études en arts appliqués, il est important de toujours rester en contact en faisant des expos, en faisant évoluer son book en permanence. »

Laurent D., BTS Design d’Espace, financement Fongecif

« J’ai l’habitude de dire que je suis un peu né avec un crayon dans la main car aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours dessiné. A l’adolescence mon professeur d’art plastique (on disait professeur de dessin à l’époque, eh oui j’ai 41 ans depuis peu) avait vu mon potentiel et avait incité mes parents à me faire poursuivre des études dans le domaine des arts appliqués. Mes parents, suivant leur instinct ainsi que l’avis des professeurs, en ont décidé autrement et je me suis tourné vers le domaine scientifique à contre-coeur. J’ai malgré tout continué à dessiner tout seul dans mon coin, j’ai même tenté le concours des Beaux-Arts en 1990 après avoir raté mon bac une première fois. Ensuite, la vie faisant, j’ai posé mon crayon pendant de nombreuses, très nombreuses années. C’est la naissance de mon premier fils qui a, dirons-nous, bouleversé un peu mon train-train quotidien. Je me suis alors profondément remis en question et je suis arrivé à la conclusion qu’il me fallait retourner à mes premières amours. Et pourquoi l’archi ?

Et bien depuis longtemps, j’étais devenu la personne que mes amis consultaient lorsqu’ils voulaient un conseil, un plan pour tel ou tel petit projet, et puis parce que j’avais réalisé modestement les plans de ma maison et j’y avais éprouvé du plaisir. C’est donc tout naturellement que j’ai cherché comment, tout en étant salarié et père de famille, accomplir mes désirs. J’ai été attiré par le BTS Design d’Espace et par Autograf, puis j’ai fait une demande de Fongecif qui a été acceptée. C’est en septembre 2008 que j’ai intégré la première année de BTS Design d’Espace à Autograf. J’ai eu la chance d’avoir de très bons formateurs, je pense notamment à Magali, Nathalie et Olivier. Je dois dire que ces deux premières années d’études furent difficiles, avec des hauts et des bas, mais l’enseignement que j’ai reçu notamment de la part de Magali et de tous les autres professeurs a été pour moi un régal et m’a donné envie de poursuivre. Car effectivement le BTS design d’espace n’est pas une fin en soi et j’avais envie de pouvoir, un jour, mettre mon nom en bas d’un plan. J’ai donc par la suite fait une demande d’équivalence à l’école d’archi de Paris Val de Seine sur les conseils d’une ancienne élève d’Autograf qui m’avait précédé dans cette démarche. J’ai donc intégré cette école en 3e année de licence. Voilà, j’y suis toujours, j’ai eu un petit raté en fin de 4e année qui fait que je repasse le 2e semestre de 4e année mais cela n’a en rien entaché mon envie de devenir architecte. »

Nicolas R., étudiant en 2e année de BTS Communication Visuelle en alternance

« J’ai commencé par faire deux fois la première année de médecine puis une année de bio à la fac, quand j’ai compris que ce n’était peut-être pas pour moi ! Parallèlement je passais beaucoup de temps sur Photoshop et m’intéressais à la pub. Je suis tombé par hasard sur l’école Autograf et, lors de mon entretien pour entrer en MANAA, j’ai été agréablement surpris par le côté humain de l’école, la responsable pédagogique avait l’air de connaître tous les élèves parfaitement et d’être à leur écoute. Il régnait une bonne ambiance.

En MANAA, je me sentais davantage dans mon élément qu’en médecine. L’ambiance était très agréable et je n’étais pas le seul à avoir plus de vingt ans. J’ai pu découvrir le dessin et les processus graphiques que je recherchais.

Pour le stage de fin d’année, les formateurs nous aident beaucoup. C’est d’ailleurs grâce à mon professeur de PAO que j’ai obtenu un stage dans une entreprise qui m’a par la suite gardé en contrat de professionnalisation pour le BTS Communication Visuelle (ndlr : aujourd’hui BTS Design Graphique) en alternance. C’est une petite société dans laquelle je suis rattaché au service communication.

Je suis le seul graphiste, ce qui me permet de traiter à la fois la création et l’exécution. En BTS, on est comme une petite famille, les classes de 20 sont plus propices au travail que les énormes amphis de la fac !

Il y a une ambiance constructive et conviviale. Les formateurs comme l’équipe administrative nous connaissent individuellement, nous ne sommes pas juste un nom sur une liste. J’ai par ailleurs beaucoup d’admiration pour le parcours professionnel de certains formateurs. À terme, j’aimerais goûter au poste de directeur artistique en agence de communication, mais mon poste idéal serait de devenir photographe en agence de com’. Je compte décrocher mon BTS et poursuivre en Mastère de Design Graphique à Autograf. »

Retour en haut de page