Que faire après un BAC Mathématiques ?

Liste des écoles en fonction :

Que faire après un Bac Mathématiques ?

Vous êtes reconnu pour votre rigueur et les recherches fastidieuses ne vous font pas peur ? Vous devez certainement opter pour la spécialité mathématiques au lycée. Si depuis votre plus jeune âge, vous vous entraînez à résoudre des problèmes en passant par l’élaboration de nombreuses solutions grâce à des outils technologiques, vous avez certainement déjà amélioré votre capacité de raisonnement. Choisir la spécialité mathématiques au lycée, c’est se donner encore plus de chances de développer ses facultés de réflexion. 

Qu’est-ce que la spécialité mathématiques ?

Si vous songez à choisir la spécialité mathématiques au lycée, c’est qu’élaboration, réflexion et solution résonnent en vous telle une trinité. 

Cette spécialité permet de travailler sa logique, sa raison et son esprit critique qui sont toutes des compétences utiles dans les domaines des sciences expérimentales ou des sciences humaines comme celui de la physique, de la technologie, de la génétique, de l’économie ou de la gestion. 

Le programme de cette spécialité mathématiques est plus complet que celui de l’ancienne filière S. En effet, même si l’on y retrouve des enseignements qui étaient déjà présents dans la filière scientifique comme les fonctions, les outils informatiques, les probabilités, les statistiques, les suites ou les vecteurs, d’autres matières ont fait leur arrivée dans la spécialité comme l’histoire des mathématiques. Le but de ces nouveaux enseignements est de venir agrémenter les cours traditionnels grâce à des éléments culturels, historiques, voire philosophiques. Les élèves qui choisissent cette spécialité mathématiques en classe de première suivent 4 heures de mathématiques par semaine. En terminale, si l’élève décide de garder la spécialité mathématique, il doit alors suivre 6 heures de maths par semaine.

En plus de ces six heures hebdomadaires, l’élève de terminale a également la possibilité de choisir l’option facultative intitulée « mathématiques expertes ». Opter pour cette option lui rajoute 3 heures de maths par semaine, gonflant le total à 9 heures de mathématiques hebdomadaires.

Enfin, si l’étudiant est amené à renoncer à la spécialité maths en terminale alors qu’il la suivait en première, sachez qu’une autre option facultative est disponible en terminale. Cette dernière s’intitule « mathématiques complémentaires » et elle aussi représente un enseignement de 3 heures par semaine.   

Quels sont les débouchés après une spécialité mathématiques ? 

Depuis la réforme du bac, la spécialité mathématiques attire des profils d’élèves plus diversifiés que pouvait le faire l’ancienne filière scientifique. Contrairement à cette dernière, désormais, chaque élève souhaitant poursuivre ses études dans un domaine où la connaissance d’algorithmes ou de statistiques serait nécessaire, est susceptible de choisir la spécialité mathématiques au lycée. En effet, cette spécialité s’adresse à tous les élèves souhaitant suivre un enseignement supérieur dans les domaines de l’économie, de la sociologie, du commerce, des sciences, de la médecine, de l’ingénierie, du sport et des sciences politiques. Diplomeo vous propose un tour d’horizon des cursus qui s’offrent à vous après la spécialité mathématiques. 

Études d’ingénieurs 

La spécialité mathématiques est la spécialité incontournable si vous souhaitez intégrer une école d’ingénieurs à l’issue de votre bac. Si c’est ce cursus qui vous intéresse, sachez que vous disposez d’une assez bonne liberté dans le choix de vos deux autres spécialités en première. Il vous est quand même conseillé de prendre un second enseignement scientifique que vous garderez en classe de terminale comme physique-chimie, sciences de l’ingénieur, sciences de la vie et de la terre ou sciences informatiques et numériques. En revanche, pour le troisième, vous avez carte blanche.  

Études de commerce

Autre filière dans laquelle le choix de la spécialité mathématiques paraît indispensable : le commerce. Dans une ère où les études quantitatives en marketing, l’IA et les mégadonnées font de plus en plus appel aux raisonnements mathématiques et aux statistiques, les entreprises recrutent toujours plus de diplômés très forts en mathématiques. C’est d’ailleurs grâce à cette excellence mathématique que les formations françaises en gestion jouissent d’une grande réputation. Les mathématiques sont donc naturellement la spécialité que toutes les écoles de commerce conseillent de suivre pour pouvoir intégrer leur établissement ou leur classe préparatoire. Il est donc recommandé d’opter pour cette spécialité dès la classe de première. Si l’élève fait le choix d’abandonner cette matière en terminale, il devra alors au moins suivre l’option mathématiques complémentaires pour pouvoir espérer intégrer une formation en études de commerce.

Études de médecine

Si dès la première vous avez opté pour le trio de spécialité : mathématiques, physique-chimie et science de la vie et de la terre, votre profil sera le plus classique possible pour poursuivre vos études en médecine. L’idéal serait de conserver les spécialités mathématiques et physique-chimie en terminale. En outre, si vous souhaitez garder la spécialité SVT sans abandonner les deux autres spécialités, vous avez également la possibilité de choisir la combinaison physique-chimie plus SVT que vous lierez à l’option facultative mathématiques complémentaires

Études de vétérinaire

Si en classe de première vous avez choisi de lier les mathématiques et la physique-chimie à l’une des spécialités-pivot pour suivre ce type d’études, à savoir : SVT ou biologie-écologie (en lycée agricole), sachez que d’abandonner la spécialité mathématiques l’année suivante ne sera pas rédhibitoire. Là encore, vous aurez la possibilité de prendre l’option facultative mathématiques complémentaires en classe de terminale. 

Études de biologie 

Si vous avez couplé votre spécialité mathématiques avec la spécialité biologie-écologie, de nombreuses filières vous seront accessibles après l’obtention de votre bac. Vous pourrez par exemple vous orienter vers des parcours en chimie ou en biochimie ou alors vers des formations axées sur les sciences de la terre et du vivant. 

Études en classes préparatoires

La spécialité mathématique peut évidemment vous permettre de poursuivre vos études au sein de toutes les classes préparatoires scientifiques. Parmi ces CPGE on retrouve :

  • BCPST : biologie, chimie, physique et sciences de la Terre
  • MPI : mathématiques, physique et informatique
  • MPSI : mathématiques, physique et sciences de l’ingénieur
  • PCSI : physique, chimie et sciences de l’ingénieur
  • PTSI : physique, technologie et sciences de l’ingénieur

Mais combiné à d’autres spécialités, les mathématiques peuvent vous permettre d’intégrer d’autres types de classes préparatoires aux grandes écoles, dans des domaines plus variés.   

Par exemple, si vous souhaitez rejoindre une CPGE économique et commerciale, voire une CPGE littéraire lettres et sciences sociales (prépa B/L), liez les mathématiques aux spécialités suivantes : 

  • histoire - géographie, géopolitique et sciences politiques 
  • humanités, littérature et philosophie 
  • langues, littératures et cultures étrangères 
  • littérature et langues et cultures de l’Antiquité 
  • sciences économiques et sociales

Études d’économie 

Si les métiers appartenant au domaine de l’économie-gestion comme ceux de l’assurance ou du secteur bancaire, qui sont des professions du chiffre, vous intéressent, vous allez sûrement choisir la spécialité mathématiques en première et la conserver en terminale

Études de sport 

Étant donné que les licences en sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) proposent des cursus mêlant pratique du sport et enseignements scientifiques pluridisciplinaires comme les sciences de la vie ou les sciences humaines et sociales, opter pour la spécialité mathématiques au lycée peut là aussi vous être utile. 

Études de sciences politiques 

Même si ce n’est pas la première des 12 spécialités qui nous vient en tête lorsque l’on pense aux IEP, les mathématiques ne vous fermeront pas les portes de Sciences Po. Ces établissements vous laisseront le temps d’affiner votre projet et vous offriront une grande offre de débouchés même si c’est le domaine des sciences qui vous passionne.