À la recherche d'une formation Puériculture qui vous fera réussir ?

Trouvez et intégrez votre formation Puériculture

en fonction :

Trouver sa formation en puériculture

Le secteur de la petite enfance offre plusieurs métiers en lien avec l’éducation et les soins apportés aux petits. Cap sur les formations permettant d’accéder à un métier passionnant et recherché : la puériculture.

La formation en Puériculture

Les professionnels de la puériculture se présentent comme des infirmiers spécialisés dans la petite enfance (nouveau-nés, tout-petits) et l’adolescence. En plus d’assurer des soins médicaux, nutritionnels et d’hygiène (en hôpital ou en maternité), ils ont un rôle éducatif auprès des familles et des enfants dans les structures qui sont dédiées à leur accueil et leur protection.
Enfin, la puéricultrice (les femmes exercent cette profession à 99 %) a des compétences dans le management d’équipe et la formation. Elle doit gérer le travail des éducatrices de jeunes enfants, des auxiliaires de puériculture, ou encore des assistantes maternelles.

La puériculture peut alors être considérée comme une discipline paramédicale, supérieure au métier d’auxiliaire puériculture. Pour accéder au titre professionnel et être reconnu en tant que tel, il faut obligatoirement obtenir le diplôme d’Etat de puériculture (DEP).

La formation nationale dure un an et est accessible sur concours. Elle est dispensée dans une école agréée (à ne pas confondre avec les instituts de formation d’auxiliaire puériculture) et délivre un niveau d’études bac+4. Des discussions sont en cours pour accorder le niveau bac+5 (master).

Trois voies distinctes peuvent mener à cette profession :

  • Le diplôme d’État d’infirmier (bac+3)
  • Le diplôme d’État de sage-femme (bac+4)
  • Le diplôme d’auxiliaire en puériculture et trois années de pratique professionnelle

L’apprentissage du métier de Puéricultrice

La formation est dispensée dans une trentaine d’écoles agréées par le ministère de la Santé. Elle se déroule sur 12 mois et représente 1500 heures d’enseignements. Les étudiants sont évalués par un contrôle continu.

800 heures sont consacrées aux enseignements théoriques :

  • Connaissance de l’enfant : anatomie, physiologie, pathologie, diététique
  • Soins : santé publique, hygiène, éducation sanitaire (pédagogie) et promotion de la santé
  • Sciences humaines : psychologie, sociologie, gestion
  • Droit : législation, éthique

700 heures d’enseignements pratiques (travaux dirigés) sont effectuées dans les structures d’accueil (crèches, pouponnières) et les différents services de santé liés à la mère et l’enfant : néonatalogie, pédiatrie, maternité, PMI

Les stages pratiques sont également très importants dans la formation de ces infirmiers spécialisés.

Comment accéder à la formation Puériculture ?

La formation et le diplôme de puériculture ne s’adressent pas aux jeunes bacheliers, mais aux professionnels de santé, infirmiers et sages-femmes. Les étudiants titulaires d’une attestation d’inscription en dernière année de cursus peuvent également se présenter au concours. Elle représente une année de spécialisation.

L’admission se fait sur concours :

  • 2 épreuves d’admissibilité écrites évaluant les connaissances et les qualités d’analyse et de synthèse du candidat (QCM, QROC, tests psychotechniques)
  • 1 épreuve orale d’admission pour les personnes ayant obtenu une note supérieure ou égale à 20/40 (exposé de 10 minutes + entretien de motivation)

À savoir, le financement de la formation en puériculture présente un coût important. Les régions peuvent prendre en charge les frais de scolarité des jeunes infirmiers diplômés en poursuite d’études. On peut également obtenir une bourse sanitaire et sociale de la part du conseil régional.

Le cursus puériculture s’adresse également aux prétendants à la formation continue. Les salariés de la fonction publique hospitalière ou les salariés du privé peuvent également se faire financer leur Congé Individuel de Formation.

Après une formation Petite Enfance

La formation en puériculture et le diplôme d’État ont pour objectif l’insertion professionnelle. Déjà reconnus compétents en tant qu’infirmiers ou sages-femmes, les nouveaux puériculteurs/puéricultrices pourront se présenter en tant que tel dès l’obtention de leur titre.

Ils pourront travailler dans diverses structures, publiques hospitalières (services de néonatalogie, chirurgie infantile, service pédopsychiatrique, service pédiatrique), dans les maternités, ou les structures dédiées à l’accueil et la protection des enfants (PMI, crèches, halte-garderie, pouponnières), voire à domicile.

Des évolutions sont possibles pour les puéricultrices. Au bout de cinq années d’expérience, elles peuvent devenir directrices d’une structure d’accueil de jeunes enfants ou bien passer un diplôme de cadre de santé ou de directeur des soins pour prétendre à la surveillance en chef d’un service de pédiatrie en hôpital.

Consultez la liste des 191 formations en Puériculture en France

Liste des diplômes proposant des formations en Puériculture

Scolarités des formations en Puériculture

Les types d’école où faire votre formation en Puériculture

Les villes où faire votre formation en Puériculture