À la recherche de la formation en stage alterné qui vous fera réussir ?

Trouvez et intégrez votre formation en stage alterné

en fonction :

Tout savoir du stage alterné !

On ne le dira jamais assez, la formation en alternance présente des avantages non négligeables pour les étudiants. Après le contrat d’apprentissage et le contrat pro, Diplomeo fait le point sur le stage en alternance. 

La formation en alternance

Ce n’est un secret pour personne, la formation en alternance a la côte auprès des étudiants de l’enseignement supérieur. En 2013, près de 70 % des jeunes bacheliers envisageaient ou optaient pour ce mode d’enseignement qui reste un sésame vers l’emploi. Malgré des chiffres en baisse en 2014, les atouts de l’alternance sont bel et bien réels pour les étudiants comme pour les entreprises. 

En France, il n’est plus nécessaire de présenter les contrats en alternances (contrats pro et contrats d’apprentissage) adressés aux jeunes de 16 à 26 ans. Rappelons rapidement qu’il s’agit pour l’étudiant de diviser son emploi du temps entre les cours dispensés dans son établissement d’enseignement supérieur (école, université, Centres de formation d’Apprentis…) et un travail à temps partiel au sein d’une entreprise. Grâce à l’alternance, les étudiants assimilent les éléments théoriques vus en cours en travaillant sur des cas concrets et pratiques auprès de professionnels confirmés qui leur enseignent la base de leur métier. Mais surtout, le contrat en alternance représente une première expérience professionnelle qui permet à près de 50 % des étudiants en alternance de trouver un emploi une fois leur diplôme obtenu. En effet, la finalité première du mode de l'alternance est de favoriser l'insertion professionnelle des jeunes diplômés.

Les avantages du stage alterné

Avez-vous déjà entendu parler du stage alterné ? Plus discret que ses concurrents précités, cette formule présente les mêmes avantages aux étudiants sur le plan de la professionnalisation. 

Comme son nom l’indique, il ne s’agit pas de signer un contrat avec une entreprise mais bien une convention de stage entre l’étudiant, l’établissement dispensant la formation, et la société qui va prendre l’étudiant en charge pendant l’année. Contrairement à un stage normal où l’étudiant travaille à temps plein, l’étudiant en alternance peut passer deux jours à l’école et trois jours en entreprise, ou une semaine en cours, l’autre au travail etc. Les modalités varient d'un établissement sur l'autre.

Ce mode convient pour des stages longue durée, généralement de 4 mois minimum. Le stagiaire n’étant pas salarié de l’entreprise, il dépend de son école et continue de bénéficier des avantages du statut d’étudiant (CROUS).

Sa rémunération correspond à celle d’un stage, soit de 30 % à 70 % du SMIC à partir de deux mois, et/ou ses frais professionnels, ainsi que la prise en charge complète de ses frais de formation par l’entreprise. L’entreprise bénéficie quant à elle du crédit d’impôt formation, la prise en charge d’un stagiaire lui coûte donc moins cher qu’un étudiant-salarié. Enfin, si les stagiaires peuvent simplement pallier à un manque d’effectifs à une certaine période, la démarche de l'entreprise peut également s’inscrire dans un plan de recrutement en CDD ou en CDI une fois le stage terminé.

Liste des diplômes en stage alterné

Formations en stage alterné en savoir plus

Consultez la liste des 147 formations en stage alterné en France

Actualité Tout savoir du stage alterné !

homme qui montre un document à une femme
À quoi servent vraiment les stages ?

À trois jours de la journée internationale des stagiaires (le 10 novembre), la plateforme d’offre d’emploi Qapa.fr vient de publier une étude sur les stages. Zoom sur cette pratique répandue et qui ne rime pas toujours avec tremplin…