Liliad, le nouveau bijou de l'Université Lille I

Liliad, le nouveau « learning center innovation » de l’Université Lille I est sorti de terre. Ce grand projet connecté est un lieu où la recherche croise l’enseignement.

Une vague où l’on se sent bien

C’est en plein cœur du campus de Lille I, situé à Villeneuve-d’Ascq, que trône la vague formée par Lilliad. Elle encercle l’ancienne bibliothèque ronde. Pas encore inaugurée (le 17 novembre), ce « learning center innovation » accueille déjà prêt de 3 000 étudiants par jour. Tout est fait pour s’y sentir bien : mobilier travaillé, épuré, ambiances différentes, coin détente, cafétéria… rien n’est laissé au hasard dans cet espace de 12 000 mètres carrés.

Côté travail, cinquante salles ultras connectées sont disponibles pour les étudiants, ainsi qu’une grande salle modulable (la salle Y) pour les expérimentations pédagogiques, deux amphithéâtres, un espace dédié à la recherche (baptisé Xperium), etc.

Investir dans l’enseignement physique

Au Monde, Julien Roche, le conservateur du lieu indique que : « L’idée que le numérique ou les MOOCs vont remplacer les cours traditionnels et balayer l’université est une fumisterie. Toutes les enquêtes que nous avons menées le montrent : les étudiants ont besoin d’un tiers lieu, un espace physique, de sociabilité, pour travailler et se retrouver ». Et la meilleure preuve est le flux d’étudiants qui s’est déjà approprié le lieu. Reste désormais à faire en sorte que les enseignants chercheurs, eux aussi, s’intègrent à Lilliad. Mais cela semble sur la bonne voie : « L’innovation est difficile pour un enseignant-chercheur car il faut à la fois maîtriser la nouvelle méthode mise en œuvre, tout en gérant les contraintes techniques. Ici, nous sommes libérés d’un possible bug d’Internet, d’un rétroprojecteur hors service ou encore d’un espace qui ne permet pas le travail en petit groupe », détaille Frédéric Chirat, maître de conférences en biochimie et responsable du centre d’accompagnement pédagogique des enseignants de l’université.

Jean-Christophe Camart est optimiste sur l’avenir de ce bijou de technologie et d’enseignement : « Lilliad pourra contribuer à une meilleure réussite des étudiants », espère-t-il.

Lilliad en chiffres

  • 100 000 documents disponibles
  • 2 000 prises électriques
  • 12 000 mètres carrés
  • 35 000 millions d’euros
  • 2 amphithéâtres dans un centre de congrès