E2C Nîmes : « Ma formation est adaptée aux jeunes qui ne savent pas comment entrer sur le marché du travail »

Après une période de déscolarisation, Samuel a décidé de découvrir différents métiers et de suivre une formation à l’École de la deuxième chance, à Nîmes. Motivé, il s’implique dans différents projets pour trouver sa voie. Il nous raconte son parcours.

Je m’appelle Samuel Lore, j’ai 18 ans et je suis stagiaire à l’E2C de Nîmes. Je suis passionné de tauromachie et j’aimerais devenir agent de sécurité.

Comment j’ai intégré l’E2C

Comment as-tu découvert l’E2C ?

On m’a présenté la formation lors du recensement. Avant j’étais au CFA de Rodilhan où je suivais un apprentissage en Bac pro Aménagement paysager et ça s’est mal passé. Du coup, je me suis retrouvé déscolarisé.

Comment es-tu entré dans cet établissement ?

Je suis entré à l’E2C après une session d’information collective et un entretien où j’ai montré que j’étais motivé pour trouver ma voie professionnelle, même si je ne savais pas du tout vers quel secteur m’orienter. J’ai expliqué que j’étais prêt à effectuer des stages dans des secteurs très différents pour découvrir des métiers.

Mon cursus à l’E2C

En quoi consiste ta formation et comment se déroule-t-elle ?

Elle consiste à découvrir des métiers et à revoir les bases pour se remettre à niveau (maths, français, informatique). Les ateliers socioprofessionnels et de remise à niveau sont quotidiens alors que les ateliers artistiques, culturels, sportifs sont hebdomadaires. Les ateliers sont souvent liés à des projets. Ils se déroulent très bien. Les formateurs sont sympathiques et à l’écoute. Ils nous apprennent beaucoup de choses. Ils nous soutiennent et nous encouragent.

Selon toi, quelles sont les qualités de cette formation ?

La formation est adaptée aux jeunes qui ne savent pas comment entrer sur le marché du travail. Elle les aide à trouver leur voie en leur proposant des ateliers, des rencontres avec des professionnels lors de sorties. C’est une formation agréable et motivante.

Ma vie à l’E2C de Nîmes

Fais-tu partie d’un projet de l’E2C ?

J’ai participé aux ateliers d’écriture journalistique et de photographie dans le cadre de la création d’un journal. Ils sont vivants parce qu’il y a des cours et beaucoup d’échanges et de manipulation. Ces ateliers m’ont permis de mieux comprendre ce que sont les codes journalistiques et d’apprendre les techniques photographiques. J’ai écrit différents textes et pris de nombreux clichés qui ont été sélectionnés pour le n° 1 du journal. L’une de mes photos a été sélectionnée pour la carte de vœux 2018.

J’ai aussi participé à l’atelier Communication pour préparer la mise en voix de textes qui ont été lus à l’occasion de la Journée Portes ouvertes en décembre dernier. Cet atelier m’a permis de travailler mon élocution.

Comment pourrais-tu qualifier la vie « hors cours » de ton école ?

Elle est super parce qu’elle permet d’apprendre en s’impliquant dans des projets, ce qu’on ne fait pas vraiment dans le système scolaire classique.

Mes conseils et mon avenir

Quels conseils pourrais-tu donner à quelqu’un qui voudrait intégrer l’E2C ?

Si tu es sérieux et motivé et que tu as envie de trouver un travail, tu peux intégrer la formation.

Quels sont tes envies et projets professionnels après ta formation à l’E2C ?

Je voudrais trouver un emploi où je pourrais m’épanouir. Ma formation va m’y aider.