Neoma : vent de fraicheur sur la Business School grâce à un nouveau diplôme en 4 ans !

La Business School, présente dans le top 15 des meilleures écoles de commerce françaises, a visiblement décidé de faire parler d’elle avec la création d’un Global BBA. Que nous réserve ce nouveau diplôme prévu pour la rentrée 2018 ?

« L’école est prête à se lancer dans une nouvelle phase de développement et de déploiement ». C’est par ces paroles que Delphine Manceau, « new Dean » de Neoma, donne un aperçu du courant que prend la Business School en cette rentrée 2017.

Forte de son business model solide et de son importante capacité d’autofinancement, l’école souhaite aller plus loin pour répondre aux nouveaux défis du secteur du management, avec un tout nouveau bachelor en 4 ans (remplaçant son BSc)dont le lancement est prévu pour la rentrée 2018.

L’international au cœur du programme

L’internationalisation. Le Graal pour un grand nombre d’écoles de management, une priorité pour Neoma Business School. À travers un BBA généraliste, l’école de commerce souhaite apporter aux étudiants du programme un apprentissage bilingue ou trilingue.

Celle-ci a toutefois pleinement conscience que les étudiants ne possèdent pas tous la même maîtrise de la langue anglaise. C’est pourquoi le Global BBA permettra aux étudiants de choisir entre un parcours « full english » et un parcours bilingue visant une évolution progressive vers un cursus 100 % en anglais. En outre, l’école offrira la possibilité de débuter ou poursuivre une LV2 et une LV3 et de « lever le tabou sur la LV2 », bien souvent choisie par les parents au collège. 

« Il y a de vrais enjeux pour les entreprises internationales qui ont besoin de jeunes talents »

Et que serait un parcours international sans possibilité de rejoindre un campus étranger ? Les étudiants du bachelor auront la chance d’intégrer en 2e année un établissement étranger parmi les 242 partenaires du programme, dont 60 % sont accrédités.

Une ouverture qui a du sens pour Céline Davesne, Directrice Générale Adjointe Programmes de Neoma, qui considère qu’« il y a de vrais enjeux pour les entreprises internationales qui ont besoin de jeunes talents ».

Une formation « à la carte »

La seconde grande nouveauté de ce Global BBA réside dans la diversité de ses parcours. Puisque chaque étudiant a son propre projet, « le programme se veut flexible, mais également adaptable » nous confie Céline Dasvene. Cette élasticité est illustrée par les trois parcours suivants : Entrepreneuriat, Association, Apprentissage.

Céline Davesne tient à souligner la légitimité des parcours Entrepreneuriat et Association : « on constate qu’un grand nombre d’étudiants de 17 ans sont déjà dans un processus de création d’entreprise ou d’association ».Et par entrepreneuriat, l’école n’entend pas organisation de soirées étudiantes, mais bien fondation de projets qui seront de véritables atouts pour l’avenir des étudiants.

Le parcours apprentissage, qui sera accessible en 3e ou 4e année permettra, lui, aux étudiants d'intégrer une entreprise étrangère ou en lien avec des pays étrangers grâce à un contrat d’apprentissage.

Pour continuer dans la lancée de la personnalisation des parcours, le Global BBA proposera deux chemins en 4e année : le Master Track, visant une poursuite d’études et le Business Track, axant les cours sur une discipline spécifique.

Intégrant le concours Sésame, le Global BBA s’inscrit dans la nouvelle stratégie de consolidation, internationalisation et innovation de l’école qui semble redoubler d’ambition pour grimper dans le ranking des Business Schools françaises.