Montpellier Business School : Des étudiants en commerce pour aider une école au Sénégal

« Des Racines et des Ailes », non ce n’est pas l’émission de France 3 dont on vous parle, mais bien d’un projet humanitaire auquel participent 6 étudiants de la Montpellier Business School. Dans le cadre de leurs études, ils ont organisé une campagne de crowdfunding pour venir en aide à une école sénégalaise.

La Montpellier Business School et l'association Africaa

Nous avons pu nous entretenir avec l’une d’eux, pour qu’ils nous en disent un peu plus sur leur démarche. Claire, étudiante en L3 à l’école, nous explique que c’est dans le cadre du projet Prométhée qu’ils ont eu à coopérer avec l’association Africaa.

Ce projet intervient dans le cadre de leurs études et les étudiants ont ainsi pu travailler en équipe en situation professionnelle. Ils étaient donc séparés en groupes de 6 pour mener des actions citoyennes, sociales ou humanitaires. Claire nous explique qu’après avoir dressé une liste de 5 vœux, elle s’est vue attribuer le projet « Des Racines et des Ailes » aux côtés de ses camarades.

Mené avec l’aide de l’association Africaa, ce projet a pour objectif d’aider l’école de Katack, un village situé au Sénégal.
Vivant dans un contexte socio-économique difficile, les parents d’élèves ont décidé de construire cette école pour les 204 enfants du village de 2000 habitants. Une initiative soutenue par l’association Africaa, qui a mis le projet en lumière pour finalement le réaliser avec l’école de commerce montpelliéraine.

Le projet des étudiants 

Si Claire nous explique qu’elle était moyennement motivée à travailler sur ce projet au début, c’est lorsque sa tutrice lui a montré les photos de l’école qu’elle a commencé à réellement s’intéresser à la mission. L’objectif des étudiants était de collecter des fonds, des manuels scolaires, mais également du matériel pour les élèves sénégalais. En l’occurrence 200 trousses et sacs ont été trouvés et l’étudiante de L3 nous informe qu’une partie des objectifs est déjà atteinte.

Si l’école de Katack a été créée par les parents d’élèves, elle n’en reste pas moins insalubre, nous informe Claire. L’objectif de récolte de fonds, qui était de 1000 euros, devrait normalement aider à acheminer là-bas les fournitures récoltées. Malheureusement, cette somme ne peut pas régler tous les problèmes que peut connaître l’école sénégalaise.

Les étudiants travaillent en contact constant avec l’association, ils participent à des réunions avec la directrice d’Africaa et la tutrice de l’école toutes les semaines. Ce projet fait partie intégrante de leur programme, mais malheureusement ils n’ont pas pu se rendre sur place pour voir les résultats de leurs actions.

« On aurait aimé se rendre là-bas, mais les coûts de transports auraient été à nos frais... »

Si ce projet n’avait pas vocation à faire voyager les étudiants, d’autres cursus proposés par l’école le permettent, notamment les masters. L’école offre la possibilité d’effectuer un an à l’étranger dans des établissements partenaires aux étudiants.

Voici une belle initiative de la part de la Montpellier Business School. Ce genre de projet est l’occasion de former les étudiants à différents aspects du commerce, comme la gestion de projet, tout en servant des causes humanitaires. Nous espérons donc le succès de la collecte de fonds organisée sur la plateforme gofundme.com par les étudiants.