Sciences Po Lyon s’exporte à Saint-Étienne

À la rentrée 2017, Sciences Po Lyon va ouvrir un second campus, dans la ville de Saint-Étienne. Cinquante places supplémentaires s’ajoutent donc au concours très sélectif.

50 places supplémentaires

235.C’est le nombre de places que proposera Sciences Po Lyon à la rentrée 2017. En effet, c’est 50 places de plus que cette année grâce à un nouveau campus en préparation à Saint-Étienne. Les candidats devront toutefois prioriser leur choix entre Lyon et Saint-Étienne.

« Nous allons changer de culture et devenir un établissement sur deux campus », a précisé le directeur de l’Institut d’études politiques (IEP), Renaud Payre. Le campus de Saint-Étienne sera situé dans l’ancienne maison de l’université de l’Université Jean-Monnet-Saint-Etienne. Coût du projet : 100 000 euros pour l’établissement et des investissements pour la vie étudiante.

Des spécificités

« Les enseignements, le programme, les examens seront les mêmes », a fait remarquer le directeur. Pour l’instant, le campus n’accueillera que les premières et deuxièmes années, avec pour objectif d’y développer le master. La troisième année se déroule à l’étranger et les deux dernières, celles du master, à Lyon. Des allers et retours entre les deux campus seront possibles lors du cursus. Une différence parmi les antennes de Sciences Po qui, d’ordinaire, ne développe que des premiers cycles dans les campus annexes.

L’antenne stéphanoise de Sciences Po Lyon accueillera deux nouveautés : un diplôme d’établissement sur la Russie et le monde slave et un double cursus en économie et gestion, dès le premier cycle, avec l’Université Jean-Monnet.