IEP - Institut d'études politiques (Sciences Po) - Campus de Paris

Autre établissement du supérieur - Paris

2021 : fin du concours d’entrée en première année à Sciences Po

Il n’y aura plus de concours d’entrée en première année à Sciences Po pour la promo 2021-2022. Mardi 25 juin 2019, la direction de l’établissement a annoncé une réforme des procédures d’admissions. Ces changements ont été votés durant le conseil de l’institut, le résultat : 27 voix pour, 1 contre et 3 abstentions.

Une procédure d’admission à l’anglo-saxonne

L’institut a choisi de réviser ses procédures de recrutement en vue des réformes du bac et de son intégration sur la plateforme Parcoursup (en 2020). Au lieu de devoir bachoter et passer un concours d’entrée, les admissions se feront désormais sur dossier avec des critères spécifiques.

Le recrutement des élèves suivra le même modèle que de nombreuses écoles anglo-saxonnes. Les candidats seront évalués sur quatre critères : le contrôle continu au lycée sur trois ans, leur profil et leur motivation et leurs notes aux épreuves écrites du baccalauréat. Si l’établissement retient la candidature d’un étudiant, celui-ci devra passer un oral qui sera constitué d’un entretien de motivation et d’une discussion autour d’un document. Celui-ci pourra se faire à distance si nécessaire. 

Tous les élèves passeront par le même système de recrutement contrairement à aujourd’hui où il y a trois portes d’entrée différentes : procédure nationale, procédure internationale et procédure des conventions d’éducation prioritaires (CEP).

Plus de places réservées aux boursiers

Le but de cette réforme est de diversifier les recrutements. Ainsi, Sciences Po s’engage à renforcer les procédures d’admissions des conventions d’éducation prioritaires. 

« Avec cette réforme, nous renouons avec l’esprit de Sciences Po qui depuis son origine prône la reconnaissance de qualités de relation au monde, l’esprit critique, l’engagement civique, le sens du service ou encore la curiosité. L’épreuve écrite telle qu’elle existe aujourd’hui n’est plus un garant de la méritocratie, et elle est tout à fait inutile au regard des parcours qu’elle sanctionne “explique Bénédicte Durand, directrice des études et de la scolarité à l’Étudiant

Pour renforcer le dispositif des CEP, l’établissement va doubler sa quantité d’écoles partenaires, on pourra en compter plus de 200 dans les années à venir. Cela permettra d’améliorer l’accompagnement des élèves dans les lycées dès la seconde. 15 % des places de l’IEP seront réservées aux élèves issus de ce parcours. Et 100 % seront boursiers !

Sciences Po s’engage également à recruter 15 % de boursiers issus d’autres parcours. L’établissement recrutera dans chaque promotion, au minimum 30 % de boursiers. Enfin, pour attirer les élèves rebutés par le coût de la vie à Paris et en ile de France, l’école parisienne s’engage à plus leur ouvrir ses campus en région. 

Sciences Po arrive sur Parcoursup d’ici l’année prochaine

L’institut va intégrer la plateforme Parcoursup. Le but est d’aider à ‘lutter contre l’autocensure, consciente ou non, de certains lycéens et les inviter à pousser les portes de l’établissement’. L’école parisienne sera accessible sur la plateforme de l’État en janvier 2020. On pourra trouver Sciences Po aux côtés de tous les autres parcours de l’enseignement supérieur (qu’ils soient sélectifs ou non), pour répondre à l’obligation pour tous les établissements de figurer sur le site.

Des réformes pour allier excellence académique et ouverture sociale, un premier pas vers l’égalité de l’accès aux grandes écoles ?