Kamal Hennou : « L’ESGI est la première école d’informatique en alternance »

Pour Diplomeo, Kamal Hennou, directeur de l'ESGI, parle des points forts de son école. Il évoque les liens très forts de l'établissement avec le monde de l'entreprise, donne quelques conseils aux étudiants qui souhaiteraient intégrer l'école et parle de ses objectifs pour les prochaines années. Interview.

Quelles sont les spécificités/points forts de l’ESGI ?

L’ESGI est la première école d’informatique en alternance en France. Dans notre école, 1 200 étudiants suivent aujourd’hui une formation en alternance. Nous avons également une option entrepreneuriat qui permet aux jeunes de lancer leur entreprise s’ils le souhaitent.

Nous avons une force, c’est l’accompagnement de nos étudiants dans la recherche d’une alternance. L’ESGI appartient à un réseau qui a plus de 2 000 entreprises partenaires.

L’ESGI, qui existe depuis plus de 30 ans, a pour ambition de former des ingénieurs dans les différents domaines de l’informatique. Notre établissement et nos diplômes sont reconnus par l’État.

« Il y a un fort engouement pour l'embauche de nos jeunes diplômés »

À la sortie, nous sommes à plus de 98% d’insertion professionnelle, six mois après l’obtention du diplôme. Les autres ont fait le choix de poursuivre leurs études ou de partir à l’étranger.

60 à 70% des étudiants en alternance ont trouvé leur alternance grâce à l’école. Tout dépend des domaines.

Comment vous distinguez-vous des écoles concurrentes ?

Grâce à l’alternance ! Nous sommes assez proches du marché, il y a un fort engouement pour l’embauche de nos jeunes diplômés de bac+3 à bac+5. Nous formons à tous les métiers qui recrutent dans le domaine de l’informatique, ce qui facilite l’insertion pour nos étudiants.

Au niveau de l’ESGI, nous organisons chaque année des réunions avec les entreprises : des comités de perfectionnement. L’objectif : revoir tout ce que nous faisons pendant l’année, déterminer les besoins des entreprises afin de pouvoir mettre en place ces nouveaux programmes pour l’année suivante.

Nous sommes en avance sur pas mal d’écoles car nous ouvrons des spécialisations qui sont à la pointe des technologies. Nous ne faisons pas tout ce que les entreprises nous demandent, mais nous regardons les orientations majeures et nous les mettons en place.

Que conseillez-vous aux étudiants pour le concours d’entrée et les entretiens ?

Pour réussir les tests écrits, il faut avoir une certaine connaissance dans le domaine de l’informatique. Il faut être ouvert d’esprit. Nous ne demandons pas aux candidats de savoir tout coder, nous leur demandons d’être eux-mêmes, d’avoir un CV propre, d’avoir une certaine capacité de réflexion avec un esprit pratique.

Ce qui nous intéresse, c’est qu’ils aient de la passion pour l’informatique et de l’enthousiasme. Un étudiant qui viendrait à l’ESGI est un étudiant qui a envie de relever les défis technologiques de demain.

« Le candidat doit avoir un projet professionnel »

Sur la partie entretien de motivation : il faut qu’il montre qu’il a des qualités humaines qui sont essentielles aux ingénieurs en général. Il ne faut pas venir en short et en claquettes par exemple, même si c’est l’été.

Il vaut mieux que le candidat ait un projet professionnel, une vision à moyen terme de ce qu’il veut faire. C’est quelque chose qu’il faut préparer avant l’entretien. La personne doit savoir ce qu’elle a envie de faire.

Quelles sont les qualités de l’école que vous souhaiteriez mettre en valeur pour pousser un étudiant à vous rejoindre ?

L’ESGI a mis en place un programme que l’on appelle «Programme OPEN », qui va proposer des activités assez variées pour développer l’ouverture d’esprit des étudiants, l’ouverture de l’école sur son environnement.

Nous avons des associations ludiques : jeux vidéo, poker, babyfoot. D’autres plus sportives : foot en salle, musculation etc. D’autres sur les langues : chinois, russe, japonais, etc. Mais également des associations musicales comme des groupes de musiques. Puis, nous avons nos laboratoires technologiques : CISCO, AVAYA, APPLE, etc.

Quels sont vos objectifs ces 5 prochaines années ?

Aujourd’hui, nous sommes en pleine transformation digitale. L’économie est de plus en plus numérisée. Notre objectif, notre challenge, c’est de continuer à accompagner nos élèves afin qu’ils puissent maîtriser ce virage du numérique tout en y associant le savoir être et le savoir-faire d’un ingénieur.

Un étudiant qui sort de l’ESGI sera capable d’innover, d’être ouvert d’esprit et éthique. Voilà ce que nous voulons continuer à faire dans les années qui viennent, tout en appuyant nos programmes sur les réels besoins des entreprises de demain avec des connaissances théoriques et pratiques et des compétences professionnelles qui assurent un métier à nos élèves.

Retour en haut de page