École Supérieure du Bois : quatre étudiants modernisent l’abribus !

Imaginer des abribus pratiques, modernes et design... en bois ? C’est le défi lancé par l’entreprise Abri Services à des étudiants de l’École Supérieure du Bois. Challenge accepted ! 

Ayant émergé lors d’un « speed défi » en 2016, le projet de création d’abribus a depuis bien grandi ! Aujourd’hui, les 4 personnes missionnées entrent dans une phase stratégique du projet : la définition d’un planning de conception dans le but d’une livraison de deux abribus à Abri Services dès janvier ! Rencontre avec un membre de cette team de passionnés.

Qui êtes-vous ? Pouvez-vous présenter votre équipe ?

Je m’appelle Julien et suis étudiant en troisième et dernière année de l’ESB, en spécialité logistique et production. Le groupe avec lequel je travaille sur le projet des abribus est composé de 4 étudiants de ma promotion : Laurent, Dana, Salwa, et moi. C’est un groupe international : Dana est russe, Salwa, marocaine, et Laurent et moi sommes français. On a tous des expériences et des univers différents : Moi je suis issu d’un BTS construction bois, Laurent d’un DUT génie des matériaux, Dana d’une formation dans le bois et Salwa en ingénierie métallique. C’est vraiment un point positif dans notre groupe ! 

Pouvez-vous nous parler du projet ? Quelles sont les personnes qui y participent ?

En fait, ce sont des élèves-ingénieurs de première année qui ont été les premiers à travailler sur le projet, en 2016. Lors d’un « speed défi », un workshop organisé par l’école, l’entreprise Abri Services a demandé à ces étudiants de concevoir une offre d’abribus en bois en une semaine.

13 projets ont été proposés et 6 ont été retenus par l’entreprise. En mars dernier, en tant qu’étudiants de deuxième année, nous avons continué le projet initié par la première promo en participant au P2i (Passer de l’innovation à l’industrialisation), qui nous a permis d’aller plus loin.

Ci-dessus, un prototype créé lors du Speed défi.

Au début de la troisième année, Abri Services a voulu que l’on réalise deux prototypes. À ce moment-là, tous les étudiants de notre promo devaient choisir dans quel projet d’études ils souhaitaient s’engager. Par exemple, certains participent à l’amélioration d’une ligne de production en entreprise. Laurent, Salwa, Dana et moi avons choisi de continuer le projet d’Abri Services. Notre mission est maintenant de créer deux prototypes d’abribus différents à l’échelle une, c’est-à-dire tels qu’on pourrait les trouver dans la rue.  

Comment l’école et l’entreprise vous aident-elles dans la réalisation de votre projet ?

Premièrement, l’école nous dégage du temps pour le projet : on a toute la journée du jeudi libre pour travailler, même si le projet reste dans un coin de notre tête le reste de la semaine ! L’ESB nous laisse une grande autonomie, mais met aussi à notre disposition beaucoup de ressources. Chaque professeur selon sa spécialité nous aide et assure un suivi régulier.

« Ce n’est pas un projet qui restera dans les cartons ! »

Du côté de l’entreprise, c’est elle qui fait les achats. Nous, on s’occupe de préconiser les fournisseurs, les matériaux pour l’industrialisation. Ensuite, des rendez-vous réguliers avec différents professionnels de l’entreprise sont organisés pendant tout le processus de création pour faire un point sur le design, les matériaux... Leur point de vue est très enrichissant. Et puis on sait que l’entreprise veut que le projet aille au bout, elle nous pousse à réussir. Ce n’est pas un projet qui restera dans les cartons !  

Avez-vous des contraintes à respecter ? Qu’est-ce qui est le plus difficile ? 

Tout dépend des différentes phases du projet. Au début, les contraintes se trouvent plus au niveau de l’entreprise qui définit le cahier des charges. A notre stade actuel, les contraintes sont davantage budgétaires. Pour chaque abri, on ne doit pas dépasser 1000 euros. Les normes à respecter sont aussi nombreuses ! Dernière contrainte : le temps, car le projet doit être terminé avant la fin de notre semestre ! Ce que je trouve le plus difficile est la définition du design de l’abri, il y a beaucoup de petites modifications à apporter pour que ça colle au mieux au résultat imaginé. 

« On est sur des abris hors du commun qui trouvent des inspirations étrangères. »

Qu’est-ce qui rend votre abribus si spécial ?

Il est particulier pour différentes raisons. Premièrement, son design : on est sur des abris hors du commun qui trouvent des inspirations étrangères. Deuxièmement, son matériau : le bois permet d’être radicalement différent des abribus classiques faits avec des matériaux comme l’aluminium ou l’acier. Et bien sûr, il est désigné par des étudiants, ce qui est assez unique !

Comment jugez-vous cette expérience ? 

Je trouve que ce projet nous permet de découvrir de beaux aspects du travail de groupe ! Comme je l’ai dit, on vient de différents univers, et on essaie de se répartir les tâches en fonction de nos domaines de compétences.  Tous les quatre, on est heureux de réaliser quelque chose de concret. La réalisation du prototype est vraiment l’aboutissement de tout notre travail ! On a tous hâte de le voir construit, nous-mêmes comme l’entreprise ou l’école !

Qu’est-ce que cette expérience peut vous apporter pour votre futur pro ?

Elle nous prépare à l’« après-école », tout ce qu’on fait est très concret ! Surtout que nous, on est vraiment spécialisé en logistique et production, ce qui fait qu’on est réellement confrontés à ce qu’on sera amené à faire après nos études. En tout cas, on ne ferme pas la porte à un suivi de ce projet par la suite !