« Comment j’ai intégré la formation d’ingénieur à Grenoble INP-Ense3 »

Aurélien, 23 ans, étudiant en dernière année à l'école nationale supérieure de l'énergie, l'eau et l'environnement (Grenoble INP-Ense3), raconte comment il a été amené à intégrer cet établissement. Il parle également de la formation qu'il a décidé de suivre et de son avenir dans l'ingénierie.

Aurélien, étudiant à Grenoble INP-Ense3

Je m’appelle Aurélien, j’ai 23 ans et je suis étudiant en dernière année à l’École Nationale Supérieure de l’Énergie, l’Eau et l’Environnement (Ense3), qui est une des 6 écoles de Grenoble INP. Je suis un grand adepte de sport, de rock des années 60 à 90 et de voyages.

Comment j'ai intégré la formation d'ingénieur à Grenoble INP-Ense3

Après une terminale S option sciences de l’ingénieur, je n’avais pas réellement de projet professionnel, mais très intéressé par les matières scientifiques et notamment la physique, je m’oriente vers une classe préparatoire. J’obtiens mon bac avec mention très bien et je suis accepté dans mon premier vœu en PCSI-SI à la Martinière Monplaisir.

Cette filière n’existe que dans peu de prépas et est réservée aux élèves de S-SI au lycée. Elle permet d’aller un peu plus loin dans les sciences de l’ingénieur et ne pas refaire ce qui a déjà été vu en première et terminale. En bataillant un peu, je parviens à passer en classe étoilée, filière PSI. Le niveau demandé y est assez élevé mais c’est une bonne préparation pour les concours. C’est probablement ce qui m’a permis de bien réussir les écrits du concours CCP, ce qui me donnait de fortes chances d’être admis à l’Ense3 (école nationale supérieure de l'énergie, l'eau et l'environnement), mon vœu n°2.

Bien que je n’ai pas été aussi performant aux oraux, j’ai été admis en terminant dans les 1000 premiers sur environ 5000 inscrits au concours. Contrairement à ce que certains clichés peuvent laisser croire, ces deux années de prépa ont été une très bonne expérience, grâce notamment à une très bonne ambiance entre étudiants.

En savoir plus sur Grenoble INP - Ense3

Découvrez Grenoble INP - Ense3

Ma formation à l'école nationale supérieure de l'énergie, l'eau et l'environnement

La première année à l’Ense3 est en tronc commun, avec un panel très large de sujets traités : génie électrique, mécanique des fluides, programmation, matériaux, et bien d’autres qui englobent les 8 filières de l’école. J’ai intégré la filière systèmes énergétiques et marchés qui était une des raisons pour lesquelles cette école m’intéressait. Cette formation aborde les aspects production, transport et distribution d’énergie.

Très orientée vers les énergies renouvelables, elle donne les connaissances nécessaires pour comprendre et répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux actuels et futurs. Les sujets techniques abordés sont par exemple le photovoltaïque, l’éolien, l’hydroélectricité, les réseaux électriques, le vecteur hydrogène ainsi que l’optimisation et l’automatisation des systèmes. De plus, des cours sur l’économie ou les enjeux sociétaux de l’énergie permettent de diversifier les contenus et compétences.

Les cours sont dispensés en majorité par des enseignants chercheurs des nombreux laboratoires environnants, qui ont un lien fort avec l’école (CEA, G2ELAB, etc). Des industriels interviennent parfois également. Les liens avec les entreprises sont forts, la formation de l’école est réputée chez de nombreux grands groupes, PME ou même start-ups. Les cours sont séparés à peu près à un tiers entre cours magistraux ou travaux dirigés, bureau d’études ou travaux pratiques, et enfin des projets.

En plus de proposer une formation intéressante et de très bonne qualité, l’Ense3 propose de nombreux parcours et aménagements tels que l’Erasmus, les doubles diplômes en France ou à l’étranger ou encore les années de césure. Il est également possible au sein de l’école de suivre des modules d’autres filières ou des enseignements optionnels. Enfin, les associations sont nombreuses et variés, la vie étudiante est très développée.

Si toi aussi tu veux entrer à l'Ense3

Si j'avais un conseil pour un étudiant qui voudrait intérer l'Ense3 : il ne faut pas hésiter !
Et se renseigner pour en savoir plus. Pour information, les admissions parallèles sont monnaie courante, une filière en alternance est également disponible.

Mon avenir après la formation d'ingénieur à Grenoble INP-Ense3

J’ai eu la chance d’effectuer une année de césure lors de laquelle j’ai effectué deux stages de 6 mois dans des entreprises aux Etats-Unis, puis en Malaisie.

Ces expériences m’ont fait découvrir un intérêt pour la technique et m’ont donné envie de découvrir des métiers, des domaines et des pays différents. J’ai vraiment apprécié travailler, je recherche des compétences et une mobilité que je pense acquérir plus facilement en entreprise qu’en poursuivant mes études.

Je pense donc rechercher un travail à la fin de mon cursus à l’Ense3. Je recherche un premier emploi dans un poste plutôt technique, sur des systèmes diversifiés et si possible avec une dimension internationale. Les domaines qui m’intéressent sont plutôt l’efficacité énergétique dans les transports ou la production et le transport d’électricité avec des sources renouvelables.

La formation d’ingénieur que j’ai suivie à l’Ense3 me permet d’avoir un profil polyvalent, avec des bonnes connaissances techniques et des expériences variées dans les associations, entreprises, projets, etc.

L’Ense3 m’a offert une formation de qualité, m’a permis de vivre des expériences en association, de faire du sport, de voyager le tout en profitant de l’environnement de Grenoble, élue meilleure ville étudiante cette année. Je conseillerais donc cette formation à tout étudiant(e) qui pourrait être intéressé(e). 

En savoir plus sur Grenoble INP - Ense3

Découvrez Grenoble INP - Ense3