La Cité du luxe à l'EIML : un événement où échange rime avec apprentissage

Un rendez-vous annuel où professionnels du luxe et étudiants en quête d’un avenir dans ce domaine pourraient se rencontrer et échanger sur les dimensions du luxe et ses évolutions. Un concept inexistant en France il y a encore six ans, que l’École Internationale de Marketing du Luxe a intelligemment créé ! Diplomeo s’est rendu à l’EIML pour la 6e édition de cet événement orienté « retail », sur le thème de la transformation des lieux du luxe.

Un événement à taille humaine

Sur le papier, il s’agit d’une table ronde. En arrivant sur les lieux de la cité du luxe à l’EIML, on découvre un amphi investi pour l’événement d’une multitude d’étudiants de l’école, de professeurs, de professionnels du luxe. Une ambiance simple où chacun semble se connaître. « Nous avons fait venir des experts sur le sujet dont il est question aujourd’hui tout au long de l’année à l’EIML, donc les étudiants connaissent certains professionnels présents », nous éclaire Élodie de Boissieu, Directrice de l’établissement.

« C’est une grande opportunité pour nous d’échanger avec des professionnels dans le cadre de notre école » Marion, étudiante en 5e année. 

Nous arrivons pour la troisième table ronde de la journée, pourtant, les élèves sont particulièrement nombreux. Et pour cause. « C’est une grande opportunité pour nous d’échanger avec des professionnels dans le cadre de notre école donc on veut y assister », nous confie Anaïs, étudiante en 5e année à l'EIML. Sa camarade Marion renchérit « C’est vraiment plus un bonus que quelque chose qui nous est imposé ». Un événement gratuit, ouvert à tous, non imposé, donc.

L’école a vu défiler depuis le matin des managers, responsables marketing, directeurs généraux et autres responsables de boutiques de Louis Vuitton, Le Bon Marché, BMW... Les interlocuteurs sont cette fois-ci la Directrice marketing d’Oh My Cream, le Directeur of retail operations de Mac, le Directeur adjoint BHV Marais et la Dirigeante de Mad Network. Des professionnels de haut vol dont le dynamisme trahit leur volonté de transmettre sur le sujet « transformation des formats de distribution » succédant aux deux autres thématiques de la journée « la transformation de la visite : l’expérience client » et « la transformation de la relation client ».

« Apprendre le luxe » à travers l’expertise des professionnels

Une heure de questions-réponses entre le professeur médiateur et les professionnels sur un thème ou une bouffée d’enseignement pour les étudiants. Social commerce, formats de vente éphémères, parcours client, décloisonnement des métiers du luxe, chaque intervenant explicite les évolutions de la stratégie de leur entreprise pour répondre aux nouvelles attentes du consommateur. Lorsque le directeur adjoint du BHV fait référence au changement du cérémonial de vente, le Director of retail opération de MAC insiste sur la difficulté de passer du commerce physique au digital. Des clés précieuses pour les professionnels du luxe en herbe !

« Ce sont les étudiants de masters de l’école qui ont choisi en septembre dernier la thématique qui irrigue ces tables rondes » Élodie de Boissieu, Directrice de l'EIML Paris.

L’audience se montre particulièrement réceptive au discours de chacun des intervenants. Il faut dire que les thématiques dont il est question au cours de ces tables rondes ne sont en aucun cas étrangères aux étudiants de l’EIML : « Ce sont les étudiants de masters de l’école qui ont choisi en septembre dernier la thématique qui irrigue ces tables rondes, en fonction de leur mémoire de fin d’études » , explique Élodie de Boissieu.

Marion et Anaïs ajoutent : « Il y des thèmes qui nous intéressent un peu plus que d’autres. Nous ce qui nous intéresse plus, c’est le digital ». Il semblerait que chacun puisse donc trouver son compte dans cette conférence, en fonction de son projet professionnel.

L’échange en vue d’une insertion professionnelle

Ce type d’événement est indéniablement un moyen de permettre aux apprenants de créer du lien avec les spécialistes du luxe. À l’issue de ces tables rondes, chaque étudiant a la possibilité de rencontrer des intervenants, aussi bien pour éclaircir certains points de leur intervention que pour agrandir leur réseau professionnel. Aussi, on sait à quel point il est compliqué de cibler les attentes du monde professionnel lorsque l’on est toujours en formation.

La Cité du luxe donne la chance aux étudiants de connaître les attentes des entreprises lorsqu’elles recrutent : quels sont les profils d’étudiants recherchés ? Quelles sont les compétences professionnelles et personnelles valorisées ? À cette question, les professionnels se montrent particulièrement clairs... et sur la même longueur d’onde ! La passion et les convictions sont les qualités récurrentes dans les discours des professionnels. La notion d’engagement semble être une des premières choses à laquelle les recruteurs sont attentifs. Pour des postes dans la vente, est également soulignée l’importance du leadership c’est-à-dire cette capacité à emmener les gens avec soi. Dans tous les cas, la personnalité joue un rôle déterminant dans le luxe.

Apprentissage, échange, création de lien, l’EIML a réussi son pari, celui de « créer une tribune d’échanges entre les jeunes et les acteurs du luxe », nous indique la Directrice de l’école qui laisse, en cette fin d’événement, échapper un indice sur le thème de la prochaine édition : « On parle beaucoup de notion de développement durable, peut-être que ce thème guidera les tables rondes de l’année prochaine... »