Parcoursup : Les premiers résultats d'admission !

À quelques semaines des premières épreuves du baccalauréat, les lycéens commencent dès aujourd’hui à recevoir les résultats de leurs candidatures Parcoursup. Le grand jour donc, pour la plateforme qui succède à APB et qui doit répondre à de nombreuses attentes.

Crédit Diplomeo

Le 22 mai était la date que tous les lycéens de terminale attendaient, la date des premiers résultats d’admission sur Parcoursup. À moins d’un mois des premières épreuves du bac, les futurs bacheliers (on l’espère) commencent à avoir une vision plus précise de leur avenir scolaire.

Parcoursup jusqu’à aujourd’hui

Face aux multiples critiques dont a fait l’objet APB, et notamment le manque de transparence de la plateforme, le ministère de l’Éducation nationale avait entamé une reforme de l’accès aux études supérieures. Une reforme qui a alimenté les débats et qui a même été la source de nombreuses manifestations.
À la différence d’Admission post bac, Parcoursup permet aux étudiants de postuler à 10 formations, contre 20 pour l’ancienne plateforme. Le réel changement résidait dans le fait que les vœux ne font désormais plus l’objet d’un classement.
Ce sont plus de 800 000 futurs bacheliers qui ont postulé sur la plateforme d’inscription aux études supérieures pour au final quelques 7 millions de vœux. Un record pour les lycéens qui avaient jusqu’au 31 mars 18 h pour émettre toutes leurs demandes.

Un jour avant les premiers résultats de l’admission, le gouvernement a rendu public l’algorithme de Parcoursup. Cette publication du ministère de l’Enseignement supérieur permet ainsi de consulter le code disponible en open source. Les personnes assez courageuses pour se pencher sur ce long document de langage informatique pourront ainsi comprendre le fonctionnement de la plateforme et ses mécanismes. En revanche, impossible de savoir les critères d’admission des différents établissements du supérieur qui sont seuls maître des admissions.
Encadré par la loi, Parcoursup et donc le ministère de l’Enseignement supérieur avaient l’obligation de publier cet algorithme. Une décision qui va dans le sens de la transparence souhaitée pour cette nouvelle plateforme.

Des premiers résultats dès le 22 mai

C’est donc le grand jour pour les tous les terminales, ou presque. Si ce sont 810 000 lycéens qui sont censés recevoir les résultats d’admission à partir du 22 mai, tous ne les recevront pas aujourd’hui. En effet, Jean Michel Blancher, ministre de l’Éducation nationale a assuré que plus de la moitié des élèves auront une réponse positive dès aujourd’hui.
Pas d’inquiétude donc si vous n’avez pas de réponse d’ici ce soir. Les résultats peuvent arriver jusqu’au 18 juin, c’est à dire, la date du début des épreuves du baccalauréat.
Quatre types de réponses peuvent parvenir aux futurs étudiants : oui, oui si, en attente et non. À noter que le non ne fait pas partie des réponses possibles pour les formations non sélectives comme la licence et que les filières sélectives, elles, n’enverront aucun oui si.
Les étudiants auront une semaine pour répondre aux différentes propositions qu’ils auront reçu.

Si les étudiants ne reçoivent pas de réponse aujourd’hui ou que leur situation est « en attente », l’attention est de mise. Car dès qu’un lycéen ayant reçu plusieurs « oui » en accepte un, les autres sont directement remis en jeu pour les autres candidats. Des places sont donc susceptibles de se libérer à tout moment. Ceci explique le fait qu’une bonne partie des étudiants n’auront pas de réponse dès aujourd’hui.

Si les étudiants sont sélectionnés par les établissements d’étude, c’est également le cas dans l’autre sens. En effet, le l’Obs a analysé les vœux que certaines facultés ont reçu. Si ce n’est pas une surprise, ils ont découvert que certaines étaient préférées des étudiants en région parisienne et ont donc établi un classement.
Face à la forte offre de formation en région île de France, les étudiants favorisent certaines facultés et cela s’observe au niveau des différents vœux qu’elles reçoivent. Par exemple, pour les facultés de droit, l’université Paris Panthéon-Sorbonne a reçu 14 777 demandes contre 13 084 pour Panthéon-Assas et 9 841 pour René Descartes, ses principaux dauphins. La différence est également flagrante pour les filières scientifiques et notamment mathématiques et informatique. Sorbonne Université est celle qui a reçu le plus de vœux avec 8727 candidatures, Denis-Diderot arrive en deuxième position avec 7803 vœux et enfin René Descartes en troisième avec 4040 candidatures.

Les étapes à venir

Jusqu’au 5 septembre, les étudiants recevront les réponses à leurs vœux. Dès le 26 juin, la phase complémentaire commencera, elle permettra à plusieurs types de candidats de postuler sur la plateforme.
Les candidats concernés par la phase complémentaire sont : ceux n’ayant pas participé à la procédure Parcoursup auparavant, ceux qui n’ont pas confirmé de vœux et les candidats souhaitant faire des vœux dans les filières où il y a des places disponibles autrement dit n'ayant pas été acceptés dans leurs premiers voeux.
Cette étape s’étendra jusqu’au 21 septembre. Elle sera l’occasion pour les étudiants de profiter des places libérées par d’autres candidats ou de nouvelles places créées pendant l’été par le gouvernement dans les filières qui l’exigent, mais surtout, qui le permettent.

Pour les élèves acceptés dans une filière et ayant répondu positivement. L’inscription administrative auprès de l’établissement d’étude va alors commencer. Les modalités d’inscription peuvent être différentes selon formations. Les futurs bacheliers devront alors consulter leur dossier parcoursup pour y suivre les différentes étapes d’inscription.

Valentin Agbo Aclozo