Faire ses études dans l’enseignement supérieur doit être une évidence pour tous

Réaliser son rêve et faire les études de son choix : c’est un droit que tout le monde doit posséder. Les personnes en handicap ne font pas figure d’exceptions. Pour les aider à créer des projets concrets au sein d’établissements du supérieur, de nombreuse

être étudiant et handicapé

Aujourd’hui, on compte près de 13 500 étudiants handicapés dans les universités et les grandes écoles françaises. Donner à tous les étudiants les mêmes chances d’accès et de réussite dans l’enseignement supérieur doit alors être le mot d'ordre. 
Comme tous les autres étudiants, les étudiants handicapés peuvent bénéficier de bourses et d'autres modes de financement. Certaines leurs sont spécifiques en fonction du handicap.

Aides et informations 

À l’aide de nouvelles technologies et de nouvelles structures handicap des établissements du supérieur, les étudiants ont face à eux, une grande variété de formations et de métiers possibles. Concernant les établissements du supérieur, ils se sont adaptés pour organiser au mieux l’accueil des étudiants handicapés. Pour le monde du travail, de plus en plus de postes sont rendues accessibles aux personnes handicapées ayant effectuées une formation bac +2

Dans le cadre de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), des aides sont accordées par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Ainsi, un étudiant de mois de 21 ans peut bénéficier d’aides personnalisées d’un montant moyen de 1 300 euros par mois. Cette aide mensuelle et personnalisée ne dépend pas du revenu des parents. 

La bourse d’enseignement supérieur comprend, en outre, quelques spécificités pour les étudiants handicapés. Ils peuvent bénéficier, en plus, de trois droits annuels supplémentaires pour leurs bourses. 

Les démarches

Étudier dans un lycée

Pour toutes les formations post-bac (BTS ou classe préparatoire) qui se réalisent dans un lycée, les étudiants handicapés peuvent bénéficier d’un projet personnalisé établi avec une équipe spécialisée. Tout au long de l’année scolaire, un suivi de l’étudiant est réalisé par un médecin et un assistant de scolarisation.  

Étudier dans un établissement du supérieur

Que ce soit en université ou dans un autre établissement supérieur, l’étudiant doit prendre contact le plus rapidement possible avec le service dédié à l’accueil des étudiants handicapés. À l’aide de ce service, l’étudiant pourra être accompagné pédagogiquement et créer un projet d’étude concret. Si le service n’est pas présent au sein de l’établissement, il faut directement prendre contact avec le chef d’établissement. Vous pouvez également être accompagné par une personne d’une association d’aide aux étudiants handicapés, pour vous aider dans ces rendez-vous.

Étudier par apprentissage  

Une méthode alternative d’étudier et qui est également disponible pour les étudiants en handicap, c’est la méthode dite de l’apprentissage. L’étudiant peut postuler, pour ce cursus peu importe son âge et pour une durée de maximum 4 ans
En plus de l’aide de l’entreprise, l’étudiant peut recevoir des aides supplémentaires par : 

  • l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées)
  • le Fiphfp (Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique)

La vie quotidienne

Depuis plusieurs années, certains établissements publics comme le CNOUS ont mis en place des dispositifs spécifiques pour accompagner les étudiants en situation de handicap.

Logement 

Pour répondre à des exigences d’accessibilité ou d’aménagements particuliers, des établissements publics nationaux comme les CROUS ont mis en place des procédures spécifiques d’entrée en résidence universitaire. Pour obtenir ce type de logement, il faut : 

  • Constituer un dossier social étudiant (DSE) avant le 15 mai
  • Prendre rendez-vous avec un assistant social-référen
  • Attendre le résultat de la demande (vers le mois de juin)

Restauration

Tous les restaurants universitaires (RU) sont accessibles pour les étudiants handicapés.

Transport

Si les étudiants reconnus handicapés ne peuvent utiliser les transports en commun, tous les frais de transport sont pris en charge par le conseil régional ou par le Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page