ATOUT+3, le concours pour intégrer des bachelors en trois ans

Si vous visez un bachelor de trois années d’études après le bac, dans une école de commerce, le concours Atout+3 est fait pour vous. Quelles sont les spécificités de ce concours ? Quelles sont les dates importantes ? Diplomeo vous livre toutes les informations dont vous avez besoin.

Crédit Diplomeo

Beaucoup d’étudiants font le choix d’intégrer directement une école de commerce après le bac. Très souvent, ces cursus sont accessibles sur concours communs. C'est le cas du concours Atout+3, qui réunit 9 écoles de commerce post-bac.

Trouvez la bonne École de commerce

Présentation du concours Atout+3

Atout+3 est un concours commun instauré depuis 2006 qui donne accès aux programmes bachelor en 3 ans de 9 écoles de commerces membres de la Conférence des Grandes Écoles (CGE).

Les écoles membres du concours

NomPlaces en 2019

ISC Paris Business School

180

EM Normandie

65

EM Strasbourg

160

Burgundy School of Business

210

La Rochelle Business School

170

ESC Clermont

160

Grenoble EM

120

ICN Business School

160

Institut Mines-Télécom Business School 

70

Le profil des candidats

  1. Les lycéens : le concours Atout+3 est accessible aux élèves de terminale de toutes les séries confondues
  2. Les étudiants : il s’adresse également aux titulaires d’un bac+1, d’un équivalent français ou étranger
  3. Autres : il faut être âgé de moins de 26 ans (au 1er janvier de l’année de rentrée dans l’École)

Les épreuves écrites et orales

L’examen Atout+3 se compose des épreuves écrites et de l'entretien oral.

Ces épreuves sont toutes passées en une seule journée : les écrits le matin, l'oral l'après-midi.

Les épreuves écrites

Voici les différentes épreuves écrites du concours commun Atout+3 :

  1. Expression écrite : Analyser, organiser les idées d’un dossier documentaire sur l’actualité (1 h 30)
  2. Épreuve de logique et ouverture sur le monde : Questions de logique verbale et numérique, résolution de problèmes, approche du monde contemporain (45 min)
  3. Épreuve d'anglais : QCM (45 min)

Voici les coefficient des épreuves écrites :

ÉcoleCoefficient Expression écriteCoefficient LogiqueCoefficient Anglais

ISC Paris Business School

5 3 4

EM Normandie

5 3 4

EM Strasbourg

5 3 4

Burgundy School of Business

5 3 4

La Rochelle Business School

5 3 4

Groupe ESC Clermont

5 3 4

Grenoble EM

6

ICN Business School

5 4 3

Institut Mines-Télécom Business School

3 4 5

Les épreuves orales

Les oraux du concours Atout+3 se composent de :

  • Entretien individuel : Évaluation du profil du candidat : curiosité, motivation, centres d'intérêt, ouverture d'esprit... (30 à 45 min)
  • Oral d'anglais : Questions orales pour attester du niveau d'anglais du candidat (compréhension, vocabulaire, grammaire, prononciation). 

Voici les différents coefficients des épreuves orales :

ÉcoleCoefficient Entretien individuelCoefficient Anglais

ISC Paris Business School

9 3

EM Normandie

8 4

EM Strasbourg

8 4

Burgundy School of Business

8 4

La Rochelle Business School

9 3

Groupe ESC Clermont

8 4

Grenoble EM 

6 6

ICN Business School

9 3

Institut Mines-Télécom Business School

 4

Les dates du concours Atout+3 en 2018

Voici le calendrier 2019 des prochaines étapes du concours Atout+3. 

DatesÉtapes
Janvier 2019 Ouverture des inscriptions sur Parcoursup
Janvier-Mars 2019 Sur Atout+3 : choix de la séance d'écrits et rendez-vous pour les oraux
10 avril 2019 Concours écrit - séance 1
27 avril 2019 Concours écrit - séance 2

Où passer les épreuves ?

Voici la liste des villes où vous pourrez passer les écrits :

  • Bordeaux
  • Clermont-Ferrand
  • Dijon
  • Evry
  • Grenoble
  • La Rochelle
  • Le Havre
  • Lyon
  • Metz
  • Nancy 
  • Paris
  • Rennes
  • Strasbourg
  • Martinique
  • La Réunion
  • Angleterre-Oxford
  • Allemagne-Francfort
  • Maroc-Casablanca

Comment s’inscrire ?

Une inscription sur le site Atout+3

L'inscription au concours se réalise désormais sur la plateforme Parcoursup. 

Les frais d’inscription

Pour les épreuves écrites : le montant s’élève à 150 € pour l’ensemble des écoles (gratuit pour les boursiers).

Pour les épreuves orales : 30 € pour la première école choisie puis 20 € pour les suivantes (15 € puis 10 € pour les boursiers)

Trouvez la bonne formation en Commerce

Bien réussir son concours Atout+3

Participez aux Journées de Préparation et d’Entraînement

Se préparer à un concours est essentiel. Pour le concours Atout+3 tout est mis en œuvre pour aider au mieux les étudiants à réussir. Par exemple, des Journées de Préparation et d’Entraînements sont organisées. 

L’objectif : Faire découvrir concrètement les épreuves écrites et orales du concours et donner les clés pour réussir. Sur place : Des conseils méthodologiques, échanges avec les professeurs et les étudiants, mais aussi, une présentation des épreuves et tests blancs. Autant d’ingrédients qui permettront aux candidats d’aborder les écrits avec confiance et en toute sérénité.

Le but de ces journées est de donner la possibilité aux candidats de découvrir en amont les écoles et les épreuves du concours, mais c’est également l’occasion pour eux d’échanger avec les étudiants qui ont déjà passé le concours les années précédentes ; cela les rassure.

Se servir des annales

Les annales proposent des épreuves écrites ou orales des années précédentes. C’est l’occasion de réviser en situation réelle de concours. Les annales Atout+3 sont remises lors de la JPE ou elles sont téléchargeables.

Comment réviser le concours Atout+3 ?

Il ne faut pas arriver en touriste, il faut se préparer au concours. Pour cela, il y a plusieurs moyens. Il faut déjà que les candidats se renseignent sur le type d’épreuves auxquelles ils vont être soumis. Ensuite, il est conseillé de consulter les annales qui sont disponibles sur le site d’Atout+3. Puis, des journées de préparation aux concours sont organisées. En revanche, il n’y a pas besoin de bachoter outre mesure. Il n’est pas nécessaire d’effectuer une prépa pour réussir le concours Atout+3.

Didier Wehrli, délégué général d'Atout+3, parle du concours en 2017

« Le concours Atout+3 est une référence dans son offre et la diversité de ses écoles. Celles-ci souhaitent ouvrir les étudiants sur le monde et insistent toutes sur leur professionnalisation. En 2017, nous avons fait évoluer les épreuves afin qu'elles soient plus adaptées aux lycéens. À présent, ceux qui passeront le concours viendront passer les épreuves écrites le matin, et l'oral l'après-midi. Avant, ils ne pouvaient passer l'oral que s'ils étaient sélectionnés à l'issue des épreuves écrites. Ce nouveau mode de sélection donne la possibilité à ceux qui ne sont pas à l'aise à l'écrit de se rattraper l'après-midi lors de l'épreuve orale ! Au niveau de la logistique, c'est plus facile pour les candidats. »

Trouvez votre École de commerce

Trois questions à Didier Wehrli, délégué général du concours

Nommé en 2016 à la tête du concours Atout+3, Didier Wehrli est également directeur du programme bachelor de l’EM Strasbourg. Nous lui avons posé trois questions sur le concours de recrutement post-bac.

Pourquoi un futur étudiant choisit de passer par Atout+3 et pas une autre voie ?

Et aussi

Notre article sur la
nomination de Didier Wehrli

Tous les lycéens qui envisagent l’école de commerce sont capables de regarder ce qui se fait pour y accéder, et je suis persuadé qu’ils le font. L’un de nos atouts est que notre offre est claire du fait d’une construction similaire au parcours LMD (licence, master, doctorat) en 3, 5 et 8 ans. En entrant, le jeune sait déjà où il va, c’est-à-dire à bac+3 puis vers un master éventuellement. Les candidats repèrent également le côté opérationnel des formations de nos écoles, ils y voient les espaces de professionnalisation et y trouvent une réponse s’ils veulent suivre ce type de formation, directement après le bac.

Comment le concours accompagne-t-il les candidats avant les épreuves ?

Nous organisons des journées de préparation dans les différentes écoles du concours. L’important, c’est que le lycéen qui y vient soit convaincu qu’il peut répondre aux questions et épreuves du programme. Ce n’est pas toujours évident puisqu’ils sont dans la période du bac et que ce qu’on va leur demander lors du concours Atout+3 ne porte pas les mêmes intitulés. Cela peut être déroutant. Pour les rassurer, nous leur montrons que ces épreuves sont abordables et faites pour eux.

Le concours Atout+3 a-t-il vocation à évoluer ?

Bien sûr. Nous sommes très à l’écoute des écoles qui voudraient éventuellement nous rejoindre et profiter de la dynamique d’Atout+3. Notre groupe d’écoles fonctionne bien grâce à un dispositif positif et collaboratif, des éléments communes auxquels les écoles candidates doivent adhérer. Ce n’est pas anodin d’accepter une nouvelle école, il faut qu’elle se mette à niveau, notamment en faisant partie de la CGE.

Wally Bordas