Tout savoir du Compte Personnel de Formation (CPF)

Qu'est-ce que le compte personnel de formation (CPF) ? Quelles sont ses spécificités ? Diplomeo répond à toutes vos questions sur le CPF.

cinq points sur le CPF

Mesure phare de réforme de la formation professionnelle, le compte personnel de formation (CPF) a vu le jour le 1er janvier 2015. Il a remplacé le DIF. Son objectif : simplifier le recours à la formation professionnelle en donnant la possibilité aux salariés d’évoluer professionnellement et de sécuriser leur parcours.

Contrairement à son prédécesseur, le CPF est ouvert à toute personne quels que soient son statut, son âge, son domaine d’activité. 

Les 5 points clés du CPF

1- Quelles formations pour le CPF ?

Le CPF ne peut être mobilisé que pour une formation diplômante et/ou certifiante figurant sur les listes de formations éligibles CPF. Depuis le lancement du CPF, les formations en langue (TOEIC, Bulats…), les formations en bureautique (Tosa, PCIE…) ou encore le Socle de connaissances et de compétences, devenu le CléA, sont très sollicités.

Le Copanef (Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation) a été chargé d’élaborer la liste nationale interprofessionnelle des formations éligibles au CPF. Une liste des formations éligibles est fréquemment publiée sur le site de CPFormation.

2- Comment utiliser mon CPF ?

Le CPF est rattaché à la personne et non plus au contrat de travail. De ce fait, le titulaire peut à tout moment choisir de le mobiliser. L’accord de l’employeur doit tout de même être demandé dans le cas où l’action de formation se déroule sur le temps de travail.

L’entreprise ne pourra pas s’interposer et refuser la demande du salarié si elle rentre dans le cadre du socle commun de compétences, d’un accompagnement VAE ou encore d’une action retenue dans un accord de branche ou d’entreprise. Attention, à l’inverse du DIF, toute formation obtenue au titre du CPF, mais suivie en dehors du temps de travail, ne permettra plus de bénéficier de l’allocation formation. (environ 50% du salaire net versé pour chaque heure de formation).

3- 24 heures de formation par an

Le CPF permet de cumuler 24 heures de formation par an pour un salarié à temps plein jusqu’à atteindre un plafond de 150 heures. Dans le cadre d’un contrat à mi-temps ou CDD, le nombre d’heures accordées est calculé au prorata du temps travaillé. 

4- Comment puis-je « gagner » des heures de formation ?

Si au bout de six années, le salarié n’a pas encore utilisé son Compte Personnel de Formation, son employeur lui offrira 100 heures supplémentaires. De plus, si le salarié souhaite effectuer une formation, mais qu’il ne dispose pas d’assez d’heures, le CPF pourra être abondé par plusieurs acteurs : le salarié lui-même, l’employeur, le Pôle Emploi ou encore l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA). 

5- Que se passera-t-il si je quitte mon entreprise ?

Le CPF accompagnera les salariés tout au long de leur vie professionnelle, y compris pendant les périodes de chômage

Les demandeurs d’emploi, qu’ils soient indemnisés ou non, peuvent mobiliser leur CPF durant leur période de chômage mais celui-ci n’est pas crédité. A noter qu’en cas de licenciement, même pour faute lourde, les heures acquises restent disponibles

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page