Bruno Magliulo répond aux questions que tout le monde se pose sur APB

Chaque année, à partir du 20 janvier, date du début de la procédure Admission Post Bac (APB), de nombreuses questions sont posées par les internautes au sujet de la plateforme. Diplomeo a donc demandé à Bruno Magliulo, auteur du livre « APB pour Les Nuls » et membre du comité de pilotage d’APB, de répondre à toutes ces interrogations.

Bruno Magliulo

Combien puis-je faire de vœux ? En quoi consistent les vœux groupés ? Comment puis-je m'assurer de la qualité des formations ? J'ai perdu mon numéro INE, comment le récupérer ? J'ai oublié mon mot de passe APB, comment faire ? Bruno Magliulo, auteur du livre « APB pour Les Nuls » et membre du comité de pilotage d’Admission Post Bac répond aux questions les plus récurrentes au sujet de la plateforme.

Interview de Bruno Magliulo

Combien puis-je faire de vœux ?

Bruno Magliulo : « Vous pouvez faire d’un à 24 vœux. »

Suis-je limité sur le nombre de vœux dans certaines filières ?

B.M : « Oui, il y a plusieurs catégorisations. 12 classes préparatoires : 6 dans le même secteur, deux fois. 12 filières universitaires, 12 IUT, 12 BTS, 4 MANAA,... Il faut ensuite articuler ses choix afin de ne pas dépasser 24 vœux. »

Dois-je forcément varier les vœux ?

B.M : « Non, on peut ne faire qu’un seul vœu. C’est d’ailleurs ce que font 8% des candidats. »

En quoi consistent les vœux groupés ?

B.M : « Les vœux groupés ne concernent que les filières universitaires : celles ayant un nombre de candidats excédant fortement le nombre de places disponibles. Cette année, dans chaque académie où figurent des formations universitaires dans lesquelles le nombre de places est limité, les candidats vont devoir postuler en même temps pour chacune d’entre elles. Par exemple, si on habite Nice et que l’on souhaite faire du droit. On va postuler en même temps dans les trois lieux où il est possible de faire du droit dans l’académie de Nice : Dragignan, Toulon et Nice. Plusieurs filières sont concernées : la paces, les études de droit, de psychologie, et staps. »

Comment maximiser mes chances d’être accepté dans la formation de mes rêves ?

B.M : « Il faut tenir compte du réel tout en prenant en compte le rêve. Essayer de trouver un équilibre entre les deux. Le but n’est pas uniquement d’intégrer une formation, c’est d’en être diplômé. »

J’ai cliqué sur « Démission générale » lors de l’une des phases d’admission ? Comment rattraper mon erreur ?

B.M : « Croiser les doigts pour qu’il reste des places intéressantes lors de la procédure complémentaire. Durant cette phase où lui seront proposées les formations dans lesquelles il reste des places vacantes, le jeune pourra recandidater. Il reste également la possibilité de chercher une école sans passer par APB ou de trouver uneformation à l’étranger. »

Je n’ai pas répondu à temps à la proposition d’un établissement. Que dois-je faire ?

B.M : « Malheureusement, c’est définitif. Ils sont très stricts sur le calendrier. »

Dans quel cas un vœu placé en tête de liste peut me favoriser ?

B.M : « Dans certains cas, l’algorithme d’APB est programmé pour tenir compte de ce critère. Par exemple pour les filières non sélectives à effectif limité : il fait bon les demander en premier vœu. Il y a des élèves qui échappent au tirage au sort grâce à cela. »

Puis-je être refusé dans une formation à cause de ma situation géographique ?

 B.M : « Pas pour les filières sélectives. Du côté des universités et des filières non sélectives, oui, car il y a ce qu’on appelle une "sectorisation". Par exemple, si vous habitez Paris et que vous souhaitez intégrer une filière universitaire non sélective, vous devez obligatoirement le faire au sein de l’une des formations proposées en Île-de-France. On peut contrer cette règle dans trois cas : 

  1. La filière que je souhaite intégrer n’existe pas dans mon académie.
  2. Mes parents sont en train de déménager, je peux le justifier et obtenir une dérogation.
  3. Je peux prouver qu’entre mon domicile et une université située en dehors de mon académie, le temps de transport est inférieur que pour me rendre dans les universités de mon académie. »

Comment puis-je m’assurer de la qualité des formations ?

B.M : « Pour de nombreuses filières, il existe les classements. Ce sont des éléments forts pour se faire une idée de la qualité des formations. Pour d’autres, ce genre de classement n’existe pas. Il faut donc se rendre aux journées portes ouvertes, demander leur avis à d’actuels ou d’anciens étudiants de ces formations. »

Puis-je participer à la procédure complémentaire alors que je suis déjà inscrit à la troisième phase d’admission ?

B.M : « Oui, mais à condition que l’on vous ait dit "oui" et que vous ayez refusé ou que l’on vous ait dit "non" à tout. »

J’ai répondu "oui définitif" à un établissement, mais j’ai changé d’avis. Comment faire ?

B.M : « Le problème est que si vous avez dit "oui", tous vos vœux moins bien placés s’effacent. Il n’y a pas de retour en arrière. Par contre, vous pouvez démissionner de cette formation, et croiser les doigts pour trouver une formation qui vous intéresse lors de la phase complémentaire. »

J’ai perdu mon numéro INE. Comment le récupérer ?

B.M : « Vous pouvez récupérer cette information auprès de votre lycée. »

J’ai oublié mon mot de passe APB, comment faire ?

B.M : « Le meilleur moyen est d’entrer directement en contact avec APB via la rubrique "contact". »

Si je souhaite effectuer une formation en apprentissage, dois-je postuler via APB ?

B.M : « Depuis deux ans, oui. »

Je n’ai pas validé mes vœux avant la date impartie. Quelles sont les solutions ?

B.M : « Dans ces cas, il y a une sécurité : APB le signale par mail. Vous serez donc prévenu avant la date butoir. »

Je souhaite ajouter des lettres de recommandation à ma candidature. Est-ce possible ?

B.M : « C’est possible, lorsque c’est un dossier papier. »

J’ai été accepté dans une formation et n’ai pas envoyé le dossier papier à temps. Ai-je un recours ?

B.M : « En principe, non. Sauf si l’établissement en décide autrement. Il faudra donc négocier, et il vaudra mieux avoir de bons arguments. »

Je ne trouve pas la formation que je souhaite faire dans APB. Que faire ?

B.M : « C’est probablement parce que les admissions pour cette formation se déroulent hors APB. »

J’ai confirmé toutes mes candidatures, mais certaines ne m’intéressent plus. Puis-je les supprimer ?

B.M : « Oui, mais pas au moment où arrivent les réponses. »

Quelle est la lettre de motivation parfaite ?

B.M : « Celle qui convainc le jury, qui lui donne envie de vous prendre. »

Retour en haut de page