Année de césure, une expérience dont rêvent de nombreux jeunes

Beaucoup en rêvent mais peu osent franchir le pas. L’année de césure est une expérience vécue chaque année par 15% des 18-24 ans, l’occasion la majeure partie du temps de partir à l’étranger et de se consacrer à un projet personnel.

césure

Beaucoup en rêvent mais peu osent franchir le pas. L’année de césure est une expérience vécue chaque année par 15% des 18-24 ans, l’occasion la majeure partie du temps de partir à l’étranger et de se consacrer à un projet personnel.

Comment faire ?

Prendre une année de césure au cours du parcours scolaire ou professionnel, un projet qui tente de nombreux jeunes mais parait pour la plupart un véritable parcours du combattant. La principale raison qui les pousse à abandonner l’idée est la question du financement puisque d’après une étude publiée au mois de mai par Animafac, 51% pensent ne pas avoir les moyens de partir. Il faut dire qu’année de césure rime souvent avec voyage à l’étranger et bien que ces jeunes envisagent de travailler dans le pays qu’ils auront choisi, la réalité ne s’avère pas toujours aussi simple et il est nécessaire d’avoir assez d’argent de côté pour assumer un tel projet. 36% des sondés estiment aussi que cette année, aussi enrichissante soit-elle, les pénaliserait pour la suite et 30% sont trop pressés de terminer leurs études pour penser s’octroyer quelques mois loin des bancs de l’école.

La solution pour la majorité des jeunes interrogés, mettre en place une indemnisation, une décision qui pourrait les aider à tenter l’expérience, tout comme la valorisation de celle-ci voire une reconnaissance dans leur parcours.

Coline Vanneroy, déléguée générale d’Animafac explique : « L'étude confirme que ce n'est pas une attente des seuls étudiants mais de tous les jeunes. A ce titre, nous sommes convaincus que l'année de césure devrait constituer un élément fort de nos politiques publiques éducatives et de jeunesse ».

Partir à l’étranger, acquérir une expérience professionnelle, vivre de nouvelles choses ou encore se consacrer à un projet personnel ou suivre une formation différente, tels sont les envies de ces jeunes concernant l’année de césure. 

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page